peigner


peigner
(pè-gné) v. a.
   Démêler, arranger les cheveux, les poils, nettoyer avec un peigne. Peigner ses cheveux, sa barbe. Peigner la crinière d'un cheval.
   Elle [l'histoire de l'empire d'Orient] nous montre de misérables eunuques qui n'avaient appris qu'à peigner des femmes et à filer, érigés tout d'un coup en chefs de conseil et en capitaines généraux, BALZ. De la cour, 2e disc..
   Cet espion rapporta [à Xerxès] qu'il avait trouvé les Lacédémoniens hors des retranchements, qui se divertissaient aux exercices militaires, et qui peignaient leur chevelure ; c'était leur manière de se préparer au combat, ROLLIN Hist. anc. t. III, p. 215, dans POUGENS.
   Toute ta science ne se borne point à bien faire un message, à savoir peigner une perruque, DANCOURT Déroute du pharaon, sc. 11.
   Par extension. Peigner du lin, du chanvre.
   Fig.
   S'il vous en faut encore une autre [tête], je vous abandonne celles de Pompignan, Fréron et Trublet, que vous avez déjà si bien peignées [dont vous vous êtes tant moqué], D'ALEMB. Lett. à Volt. 18 oct. 1760.
   Chez les fleuristes, arranger toutes les parties d'une fleur, afin de la rafraîchir.
   Peigner à l'eau, peigner la laine trempée dans de l'eau de savon ; peigner à l'huile, peigner la laine arrosée d'huile pour la laver après.
   Terme de marine. Peigner les bouts d'un toron ou d'un cordage, les détortiller et en gratter le chanvre avec un couteau pour le nettoyer et l'effiler.
   Fig. En termes de beaux-arts et de littérature, travailler, soigner, châtier, polir. Peigner son style.
   Fig. et populairement. Battre, maltraiter.
   J'aurais, ma foi, bien voulu qu'elle s'y fût frottée ; je vous l'aurais peignée en enfant de bonne maison, COMTE DE CAYLUS (GROSLEY), Écosseuses, Oeuv. t. X, p. 528, dans POUGENS..
   Se peigner, v. réfl. Peigner ses cheveux.
   Il veut partir à jeun ; il se peigne, il s'apprête, BOILEAU Lutr. V.
   Populairement. Se prendre aux cheveux et par suite, se battre.
   Voilà où les chats se peignent, voilà où est la difficulté.
   XIIe s.
   Es dens del peigne ot [il y eut] des chevos [cheveux] Celi [de celle] qui s'en estoit peigniée, la Charrette, 1354.
   XIIIe s.
   Quant Renart l'a veü, por sot Se tint, si torne le talon, Et cil l'aert par le crepon, As denz le pigne et house et hape, Ren. 25667.
   Il [Louis IX] venoit en jardin de Paris, une cote de chamelot vestue.... moult bien pigné et sanz coiffe, JOINV. 199.
   XIVe s.
   À Jehan le huchier, demourant à Paris, pour le fust d'une chaiere à pignier le chef du roi nostre seigneur, DE LABORDE Emaux, p. 310.
   XVe s.
   [Ivain] se faisoit pigner et galonner le chef une longue espace, FROISS. II, II, 30.
   XVIe s.
   La sagesse employe ses artifices à nous peigner et farder les maux, MONT. I, 228.
   Print un gros baston, duquel il commença à le peigner de toutes les façons, Nuits de Straparole, t. II, p. 141.
   Wallon, peigni ; bourg. pignaì ; provenç. penchenar ; catal. pentinar ; espagn. peinar ; portug. pentear ; ital. pettinare ; <

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • peigner — [ peɲe ] v. tr. <conjug. : 1> • peignier 1165; lat. pectinare, de pecten « peigne » I ♦ 1 ♦ Démêler, lisser (les cheveux) avec un peigne. ⇒aussi coiffer. Brosser et peigner ses cheveux. Peigner qqn. « Cela ne peut pas fatiguer Madame Amédée …   Encyclopédie Universelle

  • peigner — Peigner. v. a. Démesler les cheveux avec un peigne. Peigner ses cheveux. peigner une perruque. peigner sa barbe, se peigner …   Dictionnaire de l'Académie française

  • peigner — Peigner, Pectere, Depectere, Pectinare. Peigner et tirer quelqu un aux cheveux, Depexum aliquem reddere. Peigner de la laine, Lanam carminare. Peigner droit en bas, Propectere. Peigné, Pexus, Depexus, Pectitus …   Thresor de la langue françoyse

  • PEIGNER — v. tr. Démêler, arranger les cheveux, la barbe, avec un peigne. Peigner ses cheveux. Peigner une perruque. Peigner sa barbe, ses moustaches. Il se peigne. Il se dit aussi en parlant des Animaux. Peigner la crinière et la queue d’un cheval. Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • PEIGNER — v. a. Démêler, arranger les cheveux, les poils, etc., avec un peigne. Peigner ses cheveux. Peigner une perruque. Peigner sa barbe, ses moustaches. Peigner la crinière et la queue d un cheval. On l emploie souvent avec le pronom personnel. Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • peigner — vt. (les cheveux) : PÈNÂ (Albanais.001b, Annecy.003b, Balme Sillingy.020, Thônes), p(e)nâ (001a,003a, Montagny Bozel, Morzine, Saxel.002b | 002a, Chambéry.025, Giettaz), penâr (Aussois), penyé (Arvillard), C.1. E. : Éconduire, Lisser, Râteler.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • peigner — v.t. Peigner la girafe, faire un travail inutile : Faire ça, ou peigner la girafe ! …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Peigner la girafe — ● Peigner la girafe ne rien faire d utile, perdre son temps à un travail inutile …   Encyclopédie Universelle

  • se peigner — ● se peigner verbe pronominal être peigné verbe passif Se coiffer avec un peigne, peigner sa barbe …   Encyclopédie Universelle

  • kribañ — peigner …   Dictionnaire Breton-Français