perruque


perruque
(pè-ru-k') s. f.
   Coiffe de réseau sur laquelle on range des cheveux représentant une coiffure naturelle. Perruque à la Louis XIV.
   Cela sent son vieillard qui, pour en faire accroire, Cache ses cheveux blancs d'une perruque noire, MOL. Éc. des mar. I, 1.
   Il est bien nécessaire d'employer de l'argent à des perruques, lorsque l'on peut porter des cheveux de son cru qui ne coûtent rien ?, MOL. Avare, I, 5.
   Monseigneur s'est fait couper les cheveux ; il en avait une très grande quantité et les plus beaux du monde, mais ils l'incommodaient à la chasse ; il a pris la perruque qui ne lui sied pas mal, DANGEAU I, 423, 30 déc. 1686.
   Parce qu'il a une perruque blonde et des vapeurs noires, il se croit un philosophe anglais, MARMONTEL Cont. mor. Connaiss..
   Tête à perruque, tête en bois, sur laquelle on place une perruque pour l'accommoder.
   Fig. Tète à perruque, vieillard de peu d'esprit et opiniâtre en ses préjugés.
   Quand elle [la raison] s'est présentée en Bavière et en Autriche, elle a trouvé deux ou trois grosses têtes à perruque qui l'ont regardée avec des yeux stupides et étonnés, VOLT. L'homme au 40 écus, le bon sens de M. André..
   Populairement et fig. Donner une perruque à quelqu'un, le réprimander vertement.
   Fig. S'est dit pour chevelure des arbres, feuillage ; acception qui n'est plus usitée, ou qui ne le serait qu'en plaisanterie.
   Le tronc de branches dévêtu.... Reprenant sa perruque verte, RÉGNIER Stances relig..
   Terme de botanique. Assemblage de poils ou de filaments très menus auxquels adhèrent les graines des champignons angiocarpiens.
   Fig. et populairement. Personne trop âgée pour les fonctions qu'elle occupe, ou attachée à des idées qui ont passé de mode. C'est une perruque.
   Je ne balance pas assurément entre Catherine II et les vingt-cinq perruques de Genève, VOLT. Lett. d'Argental, 11 oct. 1765.
   Le mot perruque était le dernier mot trouvé par le journalisme romantique, qui en avait affublé les classiques, H. BALZAC dans Excentricités du langage..
   Adj. Vieux, suranné. Cela est décidément perruque.
   Il le trouvait [un journal] tiède, timide, arriéré, perruque ; ce dernier substantif métamorphosé en adjectif exprimait le plus haut degré de son mépris, CH. DE BERNARD un Homme sérieux, § 5.
   XVe s.
   Quant leurs cheveux sont trop petiz, Ils ont une perruque feincte, COQUILL. Monolog. des perr..
   XVIe s.
   Mettant un chapeau de laurier par dessus sa longue perruque [chevelure], AMYOT Rom. 25.
   ....Et d'autant que tousjours vostre chef renouvelle De printemps en printemps sa perruque nouvelle, RONS. 750.
   Wallon, perik ; espagn. peluca ; portug. peruca ; ital. parruca ; Sardaigne, pilucca ; lombard, peluch, toupet ; piém. pluch ; génois, pelluco, cheveu, fibre ; valaque, parocë. Tous ces mots se ramènent au lat. pilus, poil, qui a donné les formes en l, comme il a donné l'italien piluccare, et le français peluche ; les formes en r sont des altérations. Toutefois l'espagnol perico, toupet, reste en dehors de cette dérivation, sans cependant pouvoir la contredire. Perruque paraît pour la première fois en France dans le XVe siècle ; le sens propre en est chevelure. On a aussi indiqué comme étymologie le grec signifiant, fauve, jaune, parce que les premières perruques furent faites de cheveux blonds fort estimés dans l'ancienne Rome ; mais rien ne montre l'existence et la filiation de ce mot dans les langues romanes.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
PERRUQUE. Ajoutez :
   Arbre à perruques, le rhus cotinus, L., BAILLON, Dict. de botan. p. 257.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • perruque — [ peryk ] n. f. • XVIe; « chevelure » XVe; it. parruca 1 ♦ Coiffure de faux cheveux, chevelure postiche. Perruque d homme, de femme. Perruque en cheveux naturels, en fibres synthétiques. Perruque à boudins, à catogan, poudrée. Porter une perruque …   Encyclopédie Universelle

  • perruque — PERRUQUE. subst. f. Coiffure de faux cheveux. Perruque blonde. perruque noire. perruque de cheveux vifs. perruque de cheveux naturels. perruque crespée. perruque de ville. perruque de campagne. perruque à calotte. porter la perruque. la pluspart… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • perruqué — perruqué, ée (pè ru ké, kée) adj. S est dit, par plaisanterie, des personnes qui portent une perruque. Bien perruqué. HISTORIQUE    XVIe s. •   Quand le soleil perruqué de lumiere...., RONS. 638. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    PERRUQUÉ. Ajoutez :… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Perruque — Per ruque , n. [F.] See {Peruke}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Perruque — Pour les articles homonymes, voir Perruque (homonymie). Buste de Romaine portant un postiche dit « en nid d abeille » ou « en diadème », v. 80 ap. J. C …   Wikipédia en Français

  • PERRUQUE — s. f. Coiffure de faux cheveux. Perruque blonde, noire, brune, grise, blanche. Perruque d homme, de femme. Perruque à trois marteaux. Perruque à bourse. Perruque ronde. Perruque à noeuds. Perruque à tonsure, à calotte. Porter la perruque. Porter… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PERRUQUE — n. f. Coiffure de faux cheveux. Perruque blonde, noire, brune, grise, blanche. Perruque d’homme, de femme. Perruque ronde. Perruque à noeuds. Porter perruque. Tête à perruque, Tête de bois sur laquelle on pose et l’on accommode des perruques. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • perruque — Une Perruque, ou chevelure, Coma, Caesaries, Crines, Capillus. Faulse perruque, Galericulum, Ficti cinni, Capillamentum. Perruque desliée, Capillus passus. Perruques rongnées, Tonsae comae. Qui a grande ou grosse perruque, Caesariatus, Capillatus …   Thresor de la langue françoyse

  • perruque — n.f. Faire de la perruque, exécuter pendant les heures de travail, avec le matériel de l entreprise, un travail personnel non déclaré. / Avoir une perruque en peau de fesse, être chauve …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • perruque — variant of peruke * * * perruck(e, ruke, perruque see peruke …   Useful english dictionary