pesanteur


pesanteur
(pe-zan-teur) s. f.
   Qualité de ce qui est pesant.
   La pesanteur naturelle du corps ne nous pousse pas si naturellement vers la terre que le péché dans l'enfer, BOSSUET Pensées chrét. 6.
   Les anciens avaient soupçonné la pesanteur de l'air ; Torricelli et Pascal l'ont démontrée, MARMONTEL Oeuv. t. VI, p. 227.
   Terme de physique. La tendance de tous les corps à tomber vers le centre de la terre.
   On ne sait point en quoi consiste la pesanteur, et M. Newton lui-même l'a ignoré, FONTEN. Newton..
   Newton découvrit cette vérité si admirable et si inconnue jusqu'à lui, que la même force qui opère la pesanteur sur la terre fait tourner les globes célestes dans leurs orbites, VOLT. Phil. Newton, instit. phys. Expos..
   On a cru pendant longtemps que la pesanteur et le poids étaient synonymes, et que les corps avaient une tendance à tomber d'autant plus grande qu'ils avaient plus de masse, BRISSON Traité de phys. t. I, p. 176.
   Ce fut, dit-on, en 1666, c'est-à-dire à l'âge de vingt-quatre ans, que.... Newton commença ses recherches sur la cause de la pesanteur ; des corps qu'il vit tomber attirèrent ses regards et fixèrent ses idées sur ce phénomène, BAILLY Hist. astr. mod. t. II, p. 473.
   La pesanteur des corps est moindre à l'équateur qu'elle n'est à Paris et vers le pôle dans les contrées septentrionales où nous avons pénétré, BAILLY ib. t. III, p. 25.
   Pesanteur universelle ou attraction, tendance de tous les corps planétaires les uns vers les autres.
   La lune pèse sur la terre à la manière des graves ; c'est ce calcul qui a conduit Newton à la loi de la pesanteur universelle, DELAMBRE Abrégé d'astr. Leçon 14.
   La loi de la pesanteur universelle a le précieux avantage de pouvoir être réduite au calcul, et d'offrir, dans la comparaison de ses résultats aux observations, le plus sûr moyen d'en constater l'existence, LAPLACE Expos. IV, 1.
   Pesanteur spécifique, voy. spécifique.
   Impression que fait un corps grave par sa chute ou par son choc. Il resta étourdi de la pesanteur de sa chute.
   La pesanteur du coup souvent nous étourdit, CORN. Rodog. III, 6.
   C'était vous-même, Seigneur, qui.... faisiez sentir.... à votre fils unique la pesanteur de votre bras, BOURDAL. Myst. Pass. de J. C. t. I, p. 165.
   Malaise en quelque partie du corps, comparé à une sorte de poids. Pesanteur de tête, d'estomac.
   Je me sentis même une assez grande difficulté de respirer, enfin des pesanteurs et un accablement total, MARIVAUX Marianne, 7e part..
   Cependant il [Socrate] continuait à se promener [après avoir pris la ciguë] ; dès qu'il sentit de la pesanteur dans ses jambes, il se mit sur son lit, et s'enveloppa de son manteau, BARTHÉL. Anach. ch. 67.
   Lenteur, défaut d'activité et de célérité.
   Quand l'âme se trouve dans les pesanteurs et dans les assoupissements, BALZ. Socrate chrétien, VI.
   Mon cher oncle avait quatre-vingts ans ; il était accablé de la pesanteur de cet âge, SÉV. 2 sept. 1687.
   C'est cet état malheureux de l'âme asservie sous la pesanteur du corps, qui a fait penser aux philosophes que le corps était à l'âme un poids accablant, une prison, BOSSUET Élévat. sur myst. VII, 5.
   Fig.
   C'est une chose plaisante à observer que le plaisir qu'on prend à parler, quoique de loin, à une personne que l'on aime, et l'étrange pesanteur qu'on trouve à écrire aux autres, SÉV. 15 mars 1671.
   Fig. Défaut de légèreté, de vivacité, de pénétration. La pesanteur du style. La pesanteur d'esprit.
   Pour la triste ville où je suis, C'est le séjour de l'ignorance, De la pesanteur, des ennuis, De la stupide indifférence, VOLT. Lett. en vers et en prose, 66.
   XIIe s.
   La terre od [avec] sa grant pesantur, [Dieu] Funda de lung et de laece [largeur], Chr. de Norm. v. 23897.
   XIIIe s.
   Li firmamenz court de orient en occident si roidement, que sa pesantor et sa grandor feroient tout tressaillir, se ne fussent les sept planetes, BRUN. LATINI Trésor, p. 127.
   La premiere sentence est de grignor [plus grande] pesantor [poids, importance], BRUN. LATINI ib. p. 475.
   XVe s.
   Et aussi la grande pesanteur des gens d'armes.... les faisoit ployer et rompre, Bouciq. I, ch. 32.
   XVIe s.
   La pesanteur des maulx dont il se sentoit accablé, AMYOT P. Aem. 56.
   Ayant assez longtemps apprehendé la pesanteur de l'histoire et redouté ce labeur...., D'AUB. Hist. préf. 3.
   L'empereur, par quelque pesanteur que les Allemans appellent prudence, ne fit pas un pas à leur secours, D'AUB. Hist. I, 238.
   La poisanteur de teste que m'apporteroient les cheminées, MONT. IV, 255.
   Pesant.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pesanteur — [ pəzɑ̃tɶr ] n. f. • 1538; pesantur 1170; de pesant 1 ♦ Caractère de ce qui pèse lourd, de ce qui a un grand poids. La pesanteur d une charge. ♢ Phys. Caractère de ce qui a un poids; application de la force d attraction de la Terre à un corps.… …   Encyclopédie Universelle

  • pesanteur — Pesanteur. s. f. Qualité de ce qui est pesant. La pesanteur des corps. la pierre est portée en bas par sa propre pesanteur. la pesanteur d un fardeau. Il se dit aussi du coup que donne un corps pesant quand il tombe. Il fut estourdi de la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pesanteur — Pesanteur, Grauitas, Ponderositas. Pesanteur et charge, Pressus ponderum. La pesanteur de quelque chose, Pondus. Pesanteur de teste, Capitis grauitas, aut Grauedo. Qui cause et engendre pesanteur de teste, ou qui est subject d avoir pesanteur de… …   Thresor de la langue françoyse

  • Pesanteur —  Ne doit pas être confondu avec apesanteur. Schéma montrant la vitesse d un objet en fonction du temps lorsqu il subit une accélération de 1  …   Wikipédia en Français

  • PESANTEUR — s. f. Qualité de ce qui est pesant ; tendance des corps vers le centre de la terre. Les corps tendent en bas par leur propre pesanteur. La pesanteur d un fardeau. Le baromètre sert à faire connaître la pesanteur de l air. Les corps différents ont …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PESANTEUR — n. f. Qualité de ce qui a du poids. La pesanteur des corps. Le baromètre fait connaître la pesanteur de l’air. L’accélération de la pesanteur. Il signifie aussi Caractère de ce qui a un grand poids. La pesanteur de ce manteau me fatigue. Il est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pesanteur — sunkis statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Dydis, išreiškiamas kūno masės ir laisvojo kritimo pagreičio sandauga. atitikmenys: angl. gravity vok. Schwere, f; Schwerkraft, f rus. сила тяжести, f pranc. force de pesanteur,… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • pesanteur — sunkis statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Tiksliai apibrėžtoje atskaitos sistemoje – jėga, kuri veikdama kūną suteikia jam pagreitį, lygų vietiniam laisvojo kritimo pagreičiui toje atskaitos sistemoje. atitikmenys: angl.… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • pesanteur — svoris statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Jėga, kuria kūnas dėl Žemės traukos veikia pakabą arba atramą. atitikmenys: angl. weight vok. Gewicht, n rus. вес, m pranc. pesanteur, f; poids, m …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • pesanteur — sunkis statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. gravity vok. Schwere, f; Schwerkraft, f rus. тяжесть, f pranc. gravité, f; pesanteur, m …   Fizikos terminų žodynas