placé


placé
placé, ée
(pla-sé, sée) part. passé de placer.
   Mis dans un certain lieu, dans une certaine place.
   Placé loin de vos yeux, j'étais vers le rivage Où nos fiers ennemis osaient nous résister, VOLT. Tancr. V, 1.
   Les yeux placés comme ceux du chien, BUFF. Quadrup. t. III, p. 337.
   Déposé de manière à produire intérêt ou rente, en parlant de l'argent.
   Mon bien est solidement placé sur le receveur général des finances de Ninive, j'ai de quoi vivre dans l'indépendance, VOLT. Memnon..
   Fig. Mis, en parlant des personnes, en des choses que l'on compare à un lieu, à une place.
   Un souverain placé sur le trône, ou par des conjurés, ou par des rebelles, DIDEROT Claude et Nér. I, 73.
   Placé dans un temps de calme et sous des règnes modérés, la fortune lui refusa et ses hautes faveurs, et ses rigueurs extrêmes, MARMONTEL Mém. XI.
   C'est un homme qui serait placé partout, bien placé partout, c'est un homme fait pour être bien reçu dans les meilleures sociétés, et aussi un homme qu'on pourrait élever à des emplois importants.
   Il se dit en un sens analogue en parlant des choses.
   Ne trouvez-vous pas que Dieu prend toujours le parti du roi, et que rien ne pouvait être ni plus glorieux à la réputation de ses armes, ni mieux placé que cette victoire [de Fleurus] ?, SÉV. 12 juill. 1690.
   Un voyage d'une longueur ridicule, placé dans le milieu du vôtre, SÉV. 22 avr. 1671.
   Ce mot tâter fait ici un très bel effet ; car il n'y a guère de mot qui, étant heureusement placé, ne puisse contribuer au sublime, VOLT. Comm. Corn. rem. Sertor. III, 2.
   Avoir le corps bien placé, la poitrine, les épaules bien placées, les avoir dans la position où il convient.
   Terme de manége. Cheval bien placé, celui dont le front tombe perpendiculairement sur le bas du nez.
   Être placé à cheval, y être bien installé.
   Fig. Avoir le coeur bien placé, mal placé, avoir des sentiments honnêtes, en être dépourvu.
   Vivez pour lui, Dircé, Ne lui dérobez point un coeur si bien placé, CORN. Oedipe, III, 2.
   Pour un coeur bien placé c'est un supplice horrible, AL. DUVAL Manie des grand. III, 8.
   Bien placé, mal placé, se dit aussi de ce dont on fait un bon, un mauvais emploi.
   Zoon plaisait aux yeux ; mais ce n'est pas assez ; Son peu d'esprit, son humeur sombre Rendaient ses talents mal placés, LA FONT. Filles de Minée..
   Convenable.
   Je ne lui ai jamais rien entendu dire qui ne fût bien placé et dit de bon goût, MARIVAUX Marianne, 5e part..
   Assez placé, assez convenable.
   Il eût été assez placé que le Kain ou Mlle Clairon eût présenté l'ouvrage [Tancrède à Mme de Pompadour], VOLT. Lett. d'Argental, 15 avr. 1761.
   Cela n'est pas bien placé, se dit d'une chose que l'on désapprouve comme peu convenable.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
PLACÉ. Ajoutez :
   Terme de turf. Un cheval est placé, quand il n'est distancé par le gagnant que de quelques longueurs ; dans le cas contraire, il n'est pas placé.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • place — [ plas ] n. f. • 1080 « endroit »; lat. pop. °plattea, class. platea I ♦ 1 ♦ (1370; h. XIIe) Lieu public, espace découvert, généralement entouré de constructions. ⇒ esplanade, rond point; piazza. Petite place. ⇒ placette. Place d une ville… …   Encyclopédie Universelle

  • placé — place [ plas ] n. f. • 1080 « endroit »; lat. pop. °plattea, class. platea I ♦ 1 ♦ (1370; h. XIIe) Lieu public, espace découvert, généralement entouré de constructions. ⇒ esplanade, rond point; piazza. Petite place. ⇒ placette. Place d une ville… …   Encyclopédie Universelle

  • place — PLACE. s. f. Lieu, espace qu occupe ou peut occuper une personne, une chose. La place est remplie. la place est vuide. mettre chaque chose à sa place. en sa place. laisser la place libre. changer des livres, des meubles de place. il change de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Place — (pl[=a]s), n. [F., fr. L. platea a street, an area, a courtyard, from Gr. platei^a a street, properly fem. of platy s, flat, broad; akin to Skr. p[.r]thu, Lith. platus. Cf. {Flawn}, {Piazza}, {Plate}, {Plaza}.] 1. Any portion of space regarded as …   The Collaborative International Dictionary of English

  • place — Place, f. penac. Est un lieu subdial et à descouvert sans bastimens, et se prend tantost pour le rez de chaussée, Solum. Comme quand on dit, Il n y a que la place, Solum nudum, et sine superficie. Nuda area. Et tantost pour le lieu destiné au… …   Thresor de la langue françoyse

  • place — [plās] n. [OFr < L platea, a broad street (in LL, an open space) < Gr plateia, a street < platys, broad: see PLATY ] 1. a square or court in a city 2. a short street, often closed at one end 3. space; room 4. a particular area or… …   English World dictionary

  • place — ► NOUN 1) a particular position or location. 2) a portion of space occupied by or set aside for someone or something. 3) a vacancy or available position. 4) a position in a sequence or hierarchy. 5) the position of a figure in a series indicated… …   English terms dictionary

  • Place — Place, v. t. [imp. & p. p. {Placed}; p. pr. & vb. n. {Placing}.] [Cf. F. placer. See {Place}, n.] 1. To assign a place to; to put in a particular spot or place, or in a certain relative position; to direct to a particular place; to fix; to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Place — ist der Name folgender Personen: Francis Place (1771−1854), englischer radikaler Sozialreformer und Chartist Mary Kay Place (* 1947), US amerikanische Schauspielerin und Sängerin Ullin Place (1924–2000), britischer Philosoph und Psychologe Victor …   Deutsch Wikipedia

  • place — n Place, position, location, situation, site, spot, station are comparable when they mean the point or portion of space occupied by or chosen for a thing. Place, the most general of these terms, carries as its basic implication the idea of… …   New Dictionary of Synonyms