prieur


prieur
(pri-eur) s. m.
   Prieur conventuel régulier, ou, simplement, prieur, celui qui régit des religieux en communauté ; il est opposé à prieur conventuel séculier et commendataire ; il ne diffère de l'abbé que de nom ; il en a toute l'autorité.
   Je [moi, la Mollesse] croyais.... Que l'Église du moins m'assurait un asile ; Mais en vain j'espérais y régner sans effroi ; Moines, abbés, prieurs, tout s'arme contre moi, BOILEAU Lutr. II.
   Prieur claustral, celui qui gouverne les religieux sous un abbé régulier, ou dans les abbayes et les prieurés qui sont en commende.
   Dans l'abbaye de Cluny, on appellait grand prieur un religieux qui avait la première dignité après l'abbé.
   Prieur commendataire, bénéficier qui jouissait, en tout ou en partie, des revenus d'un prieuré, et qui en portait le titre, sans avoir aucune autorité sur les religieux.
   Prieur séculier, celui qui, n'étant soumis à aucune règle, possède un prieuré à titre de bénéfice simple.
   Prieur-curé, religieux qui possédait une cure dans l'ordre des chanoines réguliers.
   Titre de dignité dans quelques sociétés. Prieur de Sorbonne, bachelier qui présidait pendant un an aux assemblées de la maison de Sorbonne
   Grand prieur, titre qui se donnait à un chevalier de Malte revêtu d'un bénéfice de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, appelé grand prieuré Grand prieur de France. Grand prieur de Champagne.
   Titre de magistrats suprêmes dans quelques républiques italiennes.
   De trois en trois mois, elle [Florence] se choisit, pour son administration, des magistrats qu'elle appelle prieurs, et qui sont pris dans diverses professions, LEGRAND D'AUSSY Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. v, p. 471.
   Le prieur du peuple romain, officier de Rome qui répond à nos maires et que le pape nomme tous les trois mois.
PROVERBE Il faut toujours dire du bien de M. le prieur, c'est-à-dire il faut ménager dans ses discours les personnes de qui on dépend.
   XIIe s.
   Dunc [il] ad fait le priur tresqu'al covent aler...., Th. le mart. 160.
   XIIIe s.
   Et ge les voi, les jengleors, Plus cras [gras] qu'abbés ne que priors, la Rose, 2568.
   XVe s.
   Et ainsi instituerent les Florentins leurs prieurs des arts et conseil des anciens, A. CHART. l'Esperance, p. 315.
   XVIe s.
   L'archier crioit : Monsieur le priour, monsieur l'abbé futur...., RAB. I, 44.
   Lat. priorem, qui précède, qui est plus en avant, comparatif dont primus est le superlatif.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prieur — prieur, eure [ prijɶr ] n. • XIIe; fém. 1390; lat. prior « premier de deux, supérieur », spécialisé en lat. ecclés. ♦ Supérieur, supérieure de certains couvents (dits prieurés). Prieur, Père prieur. Prieure, Mère prieure. ● prieur, prieure nom… …   Encyclopédie Universelle

  • prieur — PRIEUR. s. m. Celuy qui a la superiorité & la direction dans un Monastere de Religieux. Prieur claustral. Prieur Conventuel. Prieur Commendataire. les Prieurs Commendataires n ont point de direction sur les Religieux. le Pere Prieur. le Prieur… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PRIEUR (B.) — PRIEUR BARTHÉLEMY (1536 1611) Sculpteur français de religion réformée, dont la fille Madeleine épousa le sculpteur Guillaume Dupré, Prieur est nommé en 1594 sculpteur du roi, au détriment de Germain Pilon fils. On le trouve, cette même année,… …   Encyclopédie Universelle

  • Prieur — is: *The French word for and derived from the Latin substantive Prior *A surname: **Pierre Louis Prieur **Yves le Prieur …   Wikipedia

  • Prieur — ist der Familienname folgender Personen: Claude Antoine Prieur (1763–1832), Offizier, Wissenschaftler und ein Politiker während der Französischen Revolution Pierre Louis Prieur (1756–1827), französischer Politiker Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia

  • Prieur — Fréquent en de nombreuses régions, notamment en Normandie et en Bourgogne, correspond à la fonction de prieur (celui qui était à la tête d un établissement religieux), le nom étant sans doute employé sous forme de sobriquet …   Noms de famille

  • prieur — Prieur, Il vient de Prior. Le prieur et la prieure, Primus et Prima, B …   Thresor de la langue françoyse

  • Prieur — Pour les articles homonymes, voir Prieur (homonymie). Le statut de prieur est une dignité administrative et hiérarchique au sein d une communauté religieuse chrétienne. Prieur vient du latin prior, le premier. Féminin : prieure, sous prieure …   Wikipédia en Français

  • PRIEUR — s. m. Celui qui a la supériorité et la direction, dans certains monastères de religieux. Prieur claustral. Prieur conventuel. Le père prieur. Prieur régulier.   Sous prieur, Celui qui a la supériorité, la direction, dans un monastère de religieux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRIEUR — n. m. Supérieur dans certains monastères. Prieur claustral. Prieur conventuel. Le père prieur. Prieur régulier. Sous prieur, Celui qui a la direction dans un monastère après le prieur. Le père sous prieur. Prieur commendataire, Bénéficier qui… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.