provincial


provincial
provincial, ale
(pro-vin-si-al, a-l') adj.
   Qui appartient à une province. Assemblée provinciale. États provinciaux.
   Par moquerie. Qui est de la province et qui ignore les choses de la capitale ou de la cour.
   Madame de Coulanges dit : .... c'est donc Mlle de Retz qui se marie [à Lauzun] ; point du tout, vous êtes bien provinciale, SÉV. 9.
   Il se dit de l'air, des manières, du langage, etc. par opposition à l'air, aux manières, au langage de la capitale.
   En tout elle a des manières provinciales, GENLIS Théât. d'éduc. Dangers du monde, I, 9.
   On verra clairement que vous avez pleuré à la tragédie, ce qui est un peu provincial, GENLIS Voeux témér. t. III, p. 112, dans POUGENS.
   Lettres provinciales, titre d'un livre de Pascal, dirigé contre les jésuites, ainsi dites parce que le vrai titre était : Lettres écrites à un provincial par un de ses amis.
   On dit souvent absolument : les Provinciales.
   Substantivement. Personne de province.
   Le peintre reste avec madame Alis, Provinciale assez belle et bien faite, LA FONT. Rémois..
   Nul ne dit courtisan que ceux qui ne le sont pas ; pédant, qu'un pédant ; provincial, qu'un provincial, PASC. Pens. XXV, 131, éd. HAVET..
   On dit qu'il faudrait que je vinsse à Paris.... vous savez comme on se moque, à la cour et à la ville, des vieux provinciaux qui viennent demander justice ou miséricorde, VOLT. Lett. Mme de Saint-Julien, 30 oct. 1776.
   Je suis un franc provincial qui croit qu'on peut s'occuper à Paris de ce qui se passe dans son village, VOLT. Lett. d'Argental, 27, janv. 1766.
   Il se dit souvent par dénigrement et en vue de l'ignorance où les gens de province sont des manières de la capitale ou de la cour.
   Obsédée de provinciaux, la plus incommode nation du monde, tous grands parleurs, quelques-uns très impertinents, SCARR. Rom. com. I, 8.
   Me prenez-vous pour une provinciale, madame ? - Julie : Dieu m'en garde, madame, MOL. Comtesse, 7.
   C'est une chose bien dangereuse qu'une provinciale de qualité, et qui a pris, à ce qu'elle croit, l'air de la cour, SÉV. 27 nov. 1675.
   S. m. Provincial, supérieur qui a le gouvernement de toutes les maisons de son ordre dans une province.
   Le provincial jésuite [au Paraguay], assisté de son conseil, rédigeait les lois ; et chaque recteur, aidé d'un autre conseil, les faisait observer, VOLT. Moeurs, 154.
   Ex-provincial, celui qui a rempli les fonctions de provincial dans une communauté religieuse.
   XVIe s.
   La sagesse.... desdaignant.... ces petites regles feinctes, usuelles, provinciales, MONT. III, 374.
   Provenç. provincial ; du lat. provincialis, de provincia, province.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
PROVINCIAL.
   Ajoutez :
   Rime provinciale, rime insuffisante. Maligne rime très mal avec machine ; c'est ce qu'on appelle une rime provinciale, CHAMFORT, Notes sur les fables de La Fontaine, VI, 15. Oui, mais La Fontaine écrivait maline, ce qui est encore aujourd'hui la prononciation populaire. Ce que Chamfort nomme rime provinciale est ce qui se dit plus ordinairement assonance.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • provincial — provincial, iale, iaux [ prɔvɛ̃sjal, jo ] adj. et n. • XIIIe; lat. provincialis 1 ♦ Hist. relig. Qui appartient aux maisons du même ordre dans une province. Pères provinciaux des Jésuites. Subst. masc. Un provincial, père provincial. 2 ♦ Cour.… …   Encyclopédie Universelle

  • Provincial — has two basic meanings. It can refer to someone who has a limited, restricted, or non sophisticated mentality or habits, stereotypical of an inhabitant of the provinces (areas distant from the national capital). See: parochialismThe other basic… …   Wikipedia

  • Provincial — • An officer acting under the superior general of a religious order, and exercising a general supervision over all the local superiors in a division of the order called a province. Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Provincial      …   Catholic encyclopedia

  • provincial — (Del lat. provinciālis). 1. adj. Perteneciente o relativo a una provincia. 2. m. Religioso que tiene el gobierno y superioridad sobre todas las casas y conventos de una provincia. ☛ V. Administración provincial, Audiencia Provincial, capítulo… …   Diccionario de la lengua española

  • provincial — PROVINCIÁL, Ă, provinciali, e, s.m. şi f., adj. 1. s.m. şi f. Persoană care locuieşte în provincie sau este originară de acolo; p. ext. persoană cu apucături sau cu deprinderi stângace, naive. 2. adj. Care aparţine provinciei, privitor la… …   Dicționar Român

  • Provincial — Pro*vin cial, a. [L. provincialis: cf. F. provincial. See {Province}, and cf. {Provencal}.] 1. Of or pertaining to province; constituting a province; as, a provincial government; a provincial dialect. [1913 Webster] 2. Exhibiting the ways or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • provincial — adjetivo 1. De la provincia: administración provincial. audiencia* provincial. capítulo* provincial. carretera provincial. diputación* provincial. sustantivo masculino,f. 1. Área: religión Religioso que gobierna las casas de la provincia de una… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • provincial — [prə vin′shəl, prōvin′shəl] adj. [ME prouyncial < MFr < L provincialis] 1. of or belonging to a province 2. having the ways, speech, attitudes, etc. of a certain province 3. of or like that of rural provinces; countrified; rustic 4.… …   English World dictionary

  • Provincial — Pro*vin cial, n. 1. A person belonging to a province; one who is provincial. [1913 Webster] 2. (R. C. Ch.) A monastic superior, who, under the general of his order, has the direction of all the religious houses of the same fraternity in a given… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • provincial — (adj.) late 14c., pertaining to a province, from Fr. provincial (13c.), from L. provincialis, from provincia (see PROVINCE (Cf. province)). Of the small towns and countryside (as opposed to the capital and urban center) from 1630s, a French idiom …   Etymology dictionary