bandeau


bandeau
(ban-dô) s. m.
   Bande qui sert à ceindre le front et la tête. Le bandeau d'une prêtresse.
   Bandeau royal, diadème dont les anciens rois ceignaient leur front.
   Et je serais moins roi qu'un objet de pitié Si ce bandeau royal m'ôtait votre amitié, CORN. Nicom. IV, 5.
   Et toi, fatal tissu, malheureux diadème, Bandeau que mille fois j'ai trempé de mes pleurs, RAC. Mithr. V, 1.
   Et ce bandeau royal fut mis sur votre front Comme un gage assuré de l'empire du Pont, RAC. ib. I, 3.
   Le bandeau qu'elle avait reçu de votre main, RAC. ib. II, 3.
   Je vous ceins du bandeau préparé pour sa tête, RAC. Andr. III, 7.
   .... De ce front guerrier les nobles cicatrices Ne peuvent se couvrir que du bandeau des rois, VOLT. Mér. I, 3.
   Et de ses pieds on peut voir la poussière Empreinte encor sur le bandeau des rois, BÉRANG. Dieu des b. gens..
   Anciennement, coiffure des veuves.
   S'il revenait, on ôterait le bandeau, SÉV. 214.
   Madame de Navailles est la dernière femme à qui j'ai vu conserver le bandeau qu'autrefois les veuves portaient toute leur vie, ST.-SIM. 74, 217.
   Morceau d'étoffe en plusieurs doubles qu'on met sur les yeux de quelqu'un pour l'empêcher de voir. La justice est représentée avec un bandeau sur les yeux.
   Fig. Il a un bandeau sur les yeux, se dit d'un homme qui s'aveugle sur quelque chose.
   La discorde.... Avait sur tous les yeux mis son bandeau fatal, RAC. Iphig. V, 6.
   Il faut lui ôter son bandeau [à l'amour], PASC. Amour..
   Il leva le bandeau qui fermait ses yeux, FLÉCH. Lam..
   Combien de fois essaya-t-il d'arracher le bandeau fatal qui fermait ses yeux à la vérité !, FLÉCH. Tur..
   ôtez le bandeau qui me cache moi-même à moi-même, MASS. Laz..
   La main des Dieux sur moi si longtemps suspendue Semble ôter le bandeau qu'ils mettaient sur ma vue, VOLT. Oedipe, IV, 1.
   Ils sont tous dans cet âge où la maturité Fait tomber le bandeau de la crédulité, VOLT. Fanat. II, 6.
   Aux superstitions j'arrache le bandeau, VOLT. Pour et contre..
   Terme d'architecture. Plate-bande unie, autour d'une baie de porte ou de fenêtre.
   Planche menue et étroite du pourtour des lambris.
   Dans la marbrerie, petit renfoncement que l'on taille entre deux moulures.
   Bandes circulaires et saillantes qui sont sur le corps d'une colonne de poêle.
   Bande d'étoffe couronnant les draperies au-dessus d'une croisée.
   Terme de pêche. Portion de la manche de certains filets.
   Bandeau ou molle bande, pièce de ferrure dans des voitures d'artillerie.
   XIIe s.
   [Il] A laschement son chief bandé, Li bendiax est cheüs aval, GAUTIER D'ARRAS Ille et Galeron. Quant son bandel [il] a ratorné.... ib..
   XIVe s.
   Il ammenoit Wistace, à cui pas ne fu bel, Qui bien eüst besoing ou corps de maint bendel ; Car de son sanc avoit sané [saigné] plus d'un platel, Baud. de Seb. IX, 160.
   XVe s.
   Etouppes, bandeaux contrepointes pour dormir sus, FROISS. II III, 35.
   XVIe s.
   Un bandeau de parchemin, AMYOT Lysand. 36.
   Un chapeau à larges rebras, bandé d'un bandeau royal, AMYOT Anton. 71.
   Bande 1. Dans l'ancien français le nominatif singulier est li bandels ou bandaus, le régime singulier le bandel ; nominatif pluriel li bandel, régime les bandels ou bandaus.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bandeau — [ bɑ̃do ] n. m. • bandel XIIe; de 1. bande 1 ♦ Bande qui sert à ceindre le front, la tête. ⇒ serre tête, turban. Les cheveux retenus par un bandeau. Bandeau du skieur qui protège les oreilles du froid. Bandeau royal, dont les rois ceignaient leur …   Encyclopédie Universelle

  • bandeau — BANDEAU. s. m. Bande qui sert à ceindre le front et la tête. Bandeau de linge. Bandeau de crêpe. Bandeau de Religieuse. Bandeau de veuve. f♛/b] Il se dit aussi d Une bande qu on met sur les yeux de quelqu un pour l empêcher de voir. Les Peintres… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bandeau — Bandeau. s. m. Bande un peu large qui bande & serre la teste. Le bandeau du Dieu d Amour. le bandeau d une veuve. Il sign. aussi, Cette bande dont les Rois autrefois se ceignoient la teste; & ne se met jamais sans l epithete de Royal. Le bandeau… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bandeau — Ban*deau (b[a^]n*d[=o] ; b[a^]n d[=o]), n.; pl. {Bandeaux} (b[a^]n*d[=o]z ). [F.] A narrow band or fillet, as for the hair, part of a headdress, etc. [Webster 1913 Suppl.] Around the edge of this cap was a stiff bandeau of leather. Sir W. Scott.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bandeau — 1706, from Fr. bandeau, from O.Fr. bandel (12c.), dim. of bande band (see BAND (Cf. band) (1)) …   Etymology dictionary

  • Bandeau — (fr., spr. Bangdoh), 1) flacher Rand um etwas; 2) Stirnbinde, so B. de Ninon Stirnbinde, um die, mit erweichenden Mitteln bestrichene Stirn gelegt u. fest angezogen, soll die Runzeln verhüten u. vertreiben. Nach Ninon de l Enclos, welche sich… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bandeau — (frz. Bangdoh), flacher Rand, Tafeleinfassung, Kranz, Stirnband …   Herders Conversations-Lexikon

  • bandeau — (izg. bandȏ) m DEFINICIJA sport traka ili marama koja se nosi preko čela za vrijeme natjecanja ETIMOLOGIJA fr …   Hrvatski jezični portal

  • bandeau — ► NOUN (pl. bandeaux) 1) a narrow band worn round the head to hold the hair in position. 2) a woman s strapless top consisting of a band of fabric fitting around the bust. ORIGIN Old French bandel small band …   English terms dictionary

  • bandeau — [ban dō′, ban′dō] n. pl. bandeaux [ban dōz′] [Fr < OFr bendel, dim. of bende, BAND1] 1. a narrow ribbon, esp. one worn around the head to hold the hair in place 2. a narrow bra …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.