redoubler


redoubler
(re-dou-blé) v. a.
   Réitérer, renouveler avec une sorte d'augmentation.
   Tu trahis mes bienfaits, je les veux redoubler, CORN. Cinna, V, 3.
   Qu'on redouble demain les heureux sacrifices, CORN. ib..
   Le lendemain qui était vendredi, j'allai chez elle [Mademoiselle, à qui le roi avait défendu de se marier à Lauzun], je la trouvai dans son lit : elle redoubla ses cris en me voyant, elle m'appela, m'embrassa, et me mouilla toute de ses larmes, SÉV. 12.
   Il reprend sa première ardeur, et redouble le pas dans la carrière qui lui est marquée, BOURDAL. Pensées, t. II, p. 436.
   Le poison est tout prêt ; la fameuse Locuste A redoublé pour moi ses soins officieux, RAC. Brit. IV, 4.
   Redoublez au Seigneur votre ardente prière, RAC. Ath. V, 1.
   Mais enfin, lui disait-on, vos larmes ne la rendront pas à la vie : " Eh ! c'est ce qui les redouble encore, " répondit-il, BARTHÉL. Anach. ch. 8.
   Augmenter du double.
   ....Tout hors d'haleine, il [Curiace] prend pourtant sa place [de son frère], Et redouble bientôt la victoire d'Horace, CORN. Hor. IV, 2.
   Augmenter beaucoup. Redoubler la dose d'un remède.
   Vous redoublez ma honte et ma confusion, CORN. Hor. IV, 2.
   Il [Mérion] en était estimé [pour son habileté à danser] non-seulement des Grecs, mais des Troyens, parce qu'il en avait meilleure grâce sous les armes et que cela redoublait son adresse et son agilité, D'ABLANC. Lucien, De la danse..
   Le vieux prince d'Orange disait que le moment où l'on reçoit les plus heureuses nouvelles, était le moment où il fallait redoubler son attention pour les petites, RETZ Mém. liv. II, t. I, p. 369, dans POUGENS.
   La rigueur des parents, la contrainte cruelle.... Ne font que redoubler une amitié fidèle, MOL. Pourceaugn. I, 2.
   La comparaison du flambeau qui redouble sa lumière en finissant, est juste pour lui [Séguier, chancelier], SÉV. 116.
   Adieu, ma chère enfant, ne redoublez point vos peines : redoublez seulement votre courage et vos bonnes résolutions, SÉV. 19 janv. 1689.
   Tout l'appareil de la mort ne fit que redoubler le zèle et la componction de Mme la Dauphine, FLÉCH. Dauphine..
   Et même en le voyant, le bruit de sa fierté A redoublé pour lui ma curiosité, RAC. Phèd. II, 1.
   Ces flambeaux allumés ont redoublé le jour, VOLT. Alz. II, 6.
   Terme d'escrime. Se dit de l'action de celui qui tire plusieurs coups de suite sans se relever.
   Remettre une doublure. Faites redoubler ma redingote dont la doublure est déchirée.
   V. n. Recevoir beaucoup d'augmentation.
   Suivez, suivez, seigneur, le ciel qui vous inspire : Votre gloire redouble à mépriser l'empire, CORN. Cinna, II, 1.
   Vous vous étiez donc réchauffé pour moi en me voyant, c'est un bon signe quand l'amitié redouble par la présence, SÉV. à Bussy, 13 oct. 1677.
   Le courage de M. de Turenne sembla s'échauffer dans les guerres étrangères, et l'on vit redoubler sa valeur, FLÉCH. Turenne..
   Les cris ont redoublé, mon âme est interdite, VOLT. Sémiram. I, 2.
   Je ne sais rien de si convaincant et de si touchant [que le mémoire de M. de Beaumont sur les Calas] ; mon indignation contre l'arrêt de Toulouse en a redoublé, VOLT. Lett. Beaumont, 22 sept. 1762.
   Le sentiment de nos maux redouble par le souvenir de nos plaisirs, BERN. DE ST-PIERRE Paul et Virg..
   Terme de médecine. Avoir un redoublement, en parlant d'une maladie. La fièvre lui redouble tous les jours, le soir.
   Apporter un effort considérable, avec un nom de personne pour sujet.
   Il faut essayer de découvrir le caractère des personnes qu'on ne connaît pas, et redoubler d'attention pour les pénétrer si l'on soupçonne que ce sont des hommes profonds, LE P. COURBEVILLE dans DESFONTAINES.
   Je redoublai de politesse et de modestie avec mes compagnes, ce qui fit qu'à leur tour elles redoublèrent d'amitié pour moi, MARIV. Marianne, 5e part..
   Redoubler de soins, augmenter ses soins.
   Redoubler de jambes, marcher plus vite.
   Se redoubler, v. réfl. Recevoir beaucoup d'augmentation.
   Son orgueil se redouble étant en liberté, Et devient plus hardi d'agir en sûreté, CORN. Place Roy. V, 2.
   Mes soupirs se redoublent sans cesse, et mon coeur est accablé de douleur, SACI Bible, Jérémie, Lament. I, 22.
   L'horreur de ces lieux solitaires Par mon art va se redoubler, QUIN. Arm. III, 2.
   Son courroux se redouble...., QUIN. 1sis, V, 4.
10°   Se replier en replis venant les uns sur les autres. Le serpent se redoublait pour s'élancer.
   XVIe s.
   En te voyant toute venue en ça, à redoubler leur joye commença, MAROT II, 308.
   Les plaisirs mesmes.... me redoublent le regret de sa perte [de la Boétie], MONT. I, 219.
   On entendit les canonnades redoublées qui se tiroyent dudit camp, LANOUE 568.
   Quand les hommes sont picquez de la necessité, leurs courages se redoublent, LANOUE 613.
   L'escuyer redoubloit [repliquait] : c'est toi qui l'a flatté en cette opinion, D'AUB. Faen. III, 19.
   Il luy faulsa sa cuirace, et le porta par terre, non encore mort pourtant, mais il redoubla soudain deux ou trois coups, dont il l'acheva de tuer, AMYOT Marcel. 8.
   Ce cry fut d'une part et d'autre redoublé par plusieurs fois, AMYOT Marius, 34.
   En attirant la pierre au col de la vessie, l'intestin se replie et redouble, PARÉ XV, 44.
   C'est ung passe temps que de veoir ung lievre doubler et redoubler, PALSGR. p. 682.
   Re..., et doubler ; wallon, ridoblé ; bourg. redôblé.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
REDOUBLER. Ajoutez :
11°   Terme de collége. Redoubler une classe, ou, absolument, redoubler, passer deux ans dans une même classe.
12°   Terme de chasse. Tirer un second coup sur une pièce déjà blessée.
   Je tirai dans la bande qui s'envolait.... une cane tomba sur la glace, elle n'était que blessée, je la redoublai, et elle ne bougea plus, CARTERON Premières chasses, Papillons et oiseaux, p. 101, Hetzel, 1866.
13°   Terme rural.
   Redoubler un champ, cultiver le blé sur la même terre pendant deux années, les Primes d'honneur, p. 696, Paris, 1874.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • redoubler — [ r(ə)duble ] v. <conjug. : 1> • déb. XIIIe; de re et doubler I ♦ V. tr. 1 ♦ (v. 1501) Rendre double. ⇒ 1. doubler. Redoubler une syllabe, une rime. 2 ♦ Par ext. (1826) …   Encyclopédie Universelle

  • redoubler — Redoubler. v. a. Reïterer, faire une autre fois, ce qu on a desja fait. Aprés l avoir frappé, il redoubla le coup. il faut redoubler nos sollicitations. il a redoublé ses prieres. Il se prend aussi, pour Augmenter. Cela luy a redoublé sa fiévre,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • redoubler — Redoubler, Redoublement, voyez Doubler, en Double. Redoubler, Conduplicare, Congeminare …   Thresor de la langue françoyse

  • REDOUBLER — v. a. Réitérer, renouveler avec quelque sorte d augmentation. Il faut redoubler nos sollicitations. Il a redoublé ses prières. Redoubler ses instances. Redoubler ses soins. Redoubler ses efforts. Redoubler ses cris.   Il signifie encore,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • REDOUBLER — v. tr. Porter au double. Curiace, prenant la place de son frère, redoubla la victoire d’Horace. Il signifie encore non pas précisément Doubler, mais Réitérer, augmenter sensiblement. Ce que vous lui avez dit a redoublé son affliction. Vos bontés… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • redoubler — vt. , (une classe, d intensité) ; (en plus à Cordon), semer deux poignées de blé au même endroit ; r(e)doblâ (Cordon | Saxel), rdeublâ (Arvillard), (a)rdoblâ (Villards Thônes), (a)rdoblyâ (Albanais). E. : Corriger, Doubler, Doublure …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • redoubler — …   Useful english dictionary

  • Redoubler son coup de fusil — ● Redoubler son coup de fusil tirer un second coup de fusil immédiatement après le premier, sur la même pièce de gibier …   Encyclopédie Universelle

  • redouble — redoubler, n. /ree dub euhl/, v., redoubled, redoubling, n. v.t. 1. to double; make twice as great: to redouble one s efforts. 2. to echo or reecho. 3. Bridge. to double the double of (an opponent). 4. to go back over: to redouble one s footsteps …   Universalium

  • redoublement — [ r(ə)dubləmɑ̃ ] n. m. • 1539; h. XIVe; de redoubler ♦ Action de redoubler. 1 ♦ Action de rendre double. Ling. Répétition d un ou plusieurs éléments d un mot (ex. gnangnan, mimi, fofolle); ou d un mot tout entier (ex. ce n est pas joli joli). ⇒… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.