remis


remis
remis, ise
(re-mî, mi-z') part. passé de remettre.
   Se dit d'une chose mise au même endroit où elle était auparavant. L'épée remise au ou dans le fourreau.
   Élevez un gnomon sur la cendre [de Copernic], et que le soleil, remis par lui à sa place, le salue tous les jours à midi de ses rayons joints aux vôtres, VOLT. Lett. au roi de Pr. 4 sept. 1773.
   Terme de manége. Cheval bien remis, celui à qui l'écuyer a rappris l'exercice.
   Rétabli dans son premier état.
   Le maréchal [de Bellefonds] ne résista pas [aux représentations du roi], et le voilà remis à sa place [de premier maître de l'hôtel], SÉV. 13 janv. 1672.
   Un roi, sur le trône remis, VOLT. Brutus, III, 1.
   Renvoyé à un autre temps. Voyage remis au mois prochain.
   Partie remise, voy. remettre, n° 14.
   Qui a recouvré la santé, les forces.
   Mais un moment après, entièrement remise, Elle a voulu sourire, CORN. Sophon. III, 1.
   Il y avait quelque temps que Germain était remis de ses blessures, HAMILT. Gramm. 7.
   Rassuré, dont l'esprit a repris le calme.
   Jean, qui, remis de ses premières terreurs, vient recueillir les derniers soupirs de son maître mourant pour notre salut, BOSSUET Panég. saint Jean, 2.
   Tels que vous les voyez [des oiseaux] dans les airs rassemblés, Et remis de l'effroi qui les avait troublés, DELILLE Énéide, I.
   Pardonné.
   Des péchés qui n'ont jamais été purifiés par une sincère pénitence ni par conséquent remis devant Dieu, MASS. Carême, Élus..
   Bien remis, ou, simplement, remis, réconcilié.
   Maintenant que nous voilà bien remis, et qu'il ne reste plus entre nous aucun levain d'animosité ni d'aigreur, BOILEAU Lett. à Perrault..
   Calme, tranquille (sens qui vieillit).
   Tout courtois il me suit, et d'un parler remis : Quoi, monsieur, est-ce ainsi qu'on traite ses amis ?, RÉGNIER Sat. X..
   Pour venger un affront tout semble être permis, Et les occasions tentent les plus remis, CORN. Poly. III, 5.
   Et souffrir d'un esprit remis, Lors même qu'on me persécute Pour ce que je n'ai point commis, CORN. Imit. III, 47.
   Qui ne sait ; par expérience, que toutes les actions de respect demandent une contenance remise et posée ?, BOSSUET 1er sermon, Comp. de la Ste Vierge, 2.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • remis — Adj erw. fach. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. remis, eigentlich zurückgestellt , dem PPrät. von frz. remettre wieder hinbringen, übergeben , zu frz. mettre stellen, setzen , aus l. mittere (missum) laufen lassen, übergeben, senden .… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Remís — Saltar a navegación, búsqueda Un remís o remis, (del francés remise, enviado , coche de arrendamiento con chofer) es un servicio de transporte de características similares a un taxi, usado especialmente en Argentina y Uruguay. Es un automóvil con …   Wikipedia Español

  • remis — remis, ise → remettre ● remis Participe passé de remettre …   Encyclopédie Universelle

  • Remis — Il semble que ce soit en Charente Maritime qu on trouve les plus anciennes mentions du nom. Sens incertain. L adjectif remis au Moyen Âge avait le sens de faible, mou , mais on peut très bien avoir affaire ici à une variante de Remy (voir ce nom) …   Noms de famille

  • remis — remis: Der Ausdruck für »unentschieden (insbesondere vom Ausgang einer Schachpartie bzw. auch von Sportwettkämpfen)« wurde im 19. Jh. aus gleichbed. frz. remis entlehnt, das eigentlich etwa »zurückgestellt (als ob nicht stattgefunden)« bedeutet.… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Remis — (fr., d.i. hingestellt, aufgehoben), gleichstichig, halbverloren; im Schachspiel so, daß keiner der Spieler gewonnen hat (gewöhnlich der Eine bis auf den König reducirt ist) u. die Partie als unentschieden zurückgestellt wird; beim L hombre… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Remis — (frz., spr. mih, »zurückgestellt«), im Spiel: unentschieden, bes. im Schachspiel, wenn der bedrohte König ausweichen und beim nächsten Zug immer wieder in die alte Stellung zurückgehen kann (sog. ewiges Schach [Abb. 1487]) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • remis — rèmis m <G remísa> DEFINICIJA 1. v. remi 2. bank. odlaganje roka plaćanja, isplate 3. trg. popust pri plaćanju; rabat ETIMOLOGIJA fr. remise ≃ lat. remissas: odložene …   Hrvatski jezični portal

  • remis- — *remis germ.: Quelle: Personenname (5. Jh.); Sonstiges: Reichert, Lexikon der altgermanischen Namen 2, 1990, 594 (Remesari, Remesto, Remismund, Remisnuer, Remisol?, Remist) …   Germanisches Wörterbuch

  • remis — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. remissie {{/stl 8}}{{stl 7}} wynik walki sportowej wyrażony jednakową liczbą zdobytych punktów, oznaczający, że żadna ze stron nie została pokonana, a gra nie została rozstrzygnięta : {{/stl 7}}{{stl… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień