respecter


respecter
(rè-spè-kté) v. a.
   Porter respect, honneur.
   Ils n'ont point appréhendé de tomber dans la haine pour éviter le mépris ; ils se sont fait craindre, ne pouvant se faire respecter, BALZ. De la cour, 2e disc..
   Le pape saint Léon, plus puissant qu'Aétius et que les armées romaines, se fit respecter par ce roi barbare et païen [Attila], et sauva Rome du pillage, BOSSUET Hist. I, 11.
   Respectez, leur disait-il [saint Grégoire de Nazianze, aux princes], votre pourpre, respectez votre puissance qui vient de Dieu, et ne l'employez que pour le bien, BOSSUET Mar.-Thér..
   M. de Montausier fut respecté parce qu'il était juste, aimé parce qu'il était bienfaisant, et quelquefois craint parce qu'il était sincère et irréprochable, FLÉCH. Duc de Mont..
   Notre joie insulterait au peuple, qu'il faut respecter sans le craindre, MAINTENON Lett. au duc de Noail. 13 juin 1710.
   Pourquoi donc voulez-vous que par un sot abus Chacun respecte en vous un honneur qui n'est plus ?, BOILEAU Sat. V.
   Le latin dans les mots brave l'honnêteté ; Mais le lecteur français veut être respecté, BOILEAU Art p. II.
   Sur d'éclatants succès ma puissance établie A fait jusqu'aux deux mers respecter Athalie, RAC. Ath. II, 5.
   Non, non : d'un ennemi respecter la misère, Sauver des malheureux, rendre un fils à sa mère.... Seigneur, voilà des soins dignes du fils d'Achille, RAC. Andr. I, 4.
   Quoi, l'histoire ne doit-elle pas respecter les rois ? - Commines : Les rois ne doivent-ils pas respecter l'histoire et la postérité ?, FÉN. Dial. des morts mod. (Louis XI, Commines)..
   Nous respectons les décisions du monde, MASS. Panégyr. St Étienne..
   Encore M. Delisle avait-il jugé à propos de respecter jusqu'à un certain point les préjugés établis, et de n'user pas, à toute rigueur, du droit que lui donnaient ses découvertes, FONT. Delisle..
   Si César n'avait point eu le gouvernement de la Gaule transalpine, il n'aurait point corrompu ses soldats, ni fait respecter son nom par tant de victoires, MONTESQ. Rom. 11.
   Opinion publique ! Des actions des rois maîtresse tyrannique ! Idole méprisable, et qu'il faut respecter, P. LEBRUN Marie St. IV, 8.
   Fig. Ne point toucher à, ménager, ne point interrompre.
   Respectez ces fatales maladies qui sont envoyées d'en haut, et où il se remarque quelque chose d'étranger et d'inconnu, BALZ. De la cour, 6e disc..
   Adieu, ma très chère.... respectez votre côté, respectez votre tête, on ne sait où courir, SÉV. 19 avr. 1689.
   Moi-même, résistant à mon impatience, Et respectant de loin leur secret entretien, J'ai longtemps, immobile, observé leur maintien, RAC. Bajaz. III, 2.
   Cet arbre.... que la hache du laboureur a toujours respecté, FÉN. Tél. XXIII.
   Il comptait tranquillement combien il lui restait encore de jours à vivre, et enfin, au dernier jour, combien d'heures ; car cette raison qu'il avait tant cultivée fut respectée par la maladie, FONTEN. Carré..
   Il se dit aussi des personnes en un sens analogue.
   Jadis Priam soumis fut respecté d'Achille, RAC. Andr. III, 6.
   Se respecter, v. réfl. Agir de manière à conserver l'estime de soi-même.
   Sa plus grande fierté [de Mme de Grancey] consistait à se respecter soi-même, à ne rien faire dont elle pût rougir en secret, VOLT. Facét. Femm. soy. soum..
   Le premier des devoirs est de se respecter, C. DELAV. la Pop. IV, 2.
   XIe s.
   Rois à corone ne doit estre loié [lié] ; Mès por avoir [argent] iert [sera] mes cors respeitié, li Coron. Looys, V. 1314.
   XVIe s.
   Respectant et craignant sa raison et sa conscience, si qu'il ne puisse sans honte bruncher en leur presence, MONT. I, 279.
   Respect. L'ancienne langue avait respiter, mais qui voulait dire : donner répit.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • respecter — [ rɛspɛkte ] v. tr. <conjug. : 1> • 1554; respoitier « épargner » 1155; de respect 1 ♦ Considérer avec respect, honorer d une déférence profonde, marquée. ⇒ révérer, vénérer. Respecter ses parents. La discipline « exige aussi que le chef… …   Encyclopédie Universelle

  • respecter — Respecter. v. a. Honorer, reverer, porter respect. Respecter la vieillesse. respecter la qualité. respecter les lieux saints, les lieux sacrez. je l ay tousjours honoré & respecté. si je ne respectois son caractere, &c. Il sign. fig. Espargner,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Respecter — Re*spect er ( ?r), n. One who respects. [1913 Webster] {A respecter of persons}, one who regards or judges with partiality. [1913 Webster] Of a truth I perceive that God is no respecter of persons. Acts x. 34. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • respecter — [ri spek′tər] n. a person who respects respecter of persons one whose behavior toward people is influenced by their social status, prestige, etc …   English World dictionary

  • Respecter —          AMIEL (Henri Frédéric)     Bio express : Écrivain suisse d expression française (1821 1881)     «Respecter dans chaque homme l homme, sinon celui qu il est, au moins celui qu il pourrait être, qu il devrait être.»     Source : Fragments… …   Dictionnaire des citations politiques

  • RESPECTER — v. a. Honorer, révérer, porter respect. Respecter la vieillesse. Respecter la qualité. Respecter les lieux saints. Je l ai toujours honoré et respecté. Si je ne respectais son caractère... C est un homme qui ne respecte rien.   Il signifie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RESPECTER — v. tr. Honorer, révérer, porter respect. Respecter la vieillesse. Respecter les lieux saints. Je l’ai toujours honoré et respecté. Si je ne respectais son caractère... C’est un homme qui ne respecte rien. Un nom, un titre respecté. Il signifie,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • respecter — re|spect|er [rıˈspektə US ər] n 1.) be no respecter of persons formal to affect all people in the same way, whether or not they are rich or powerful ▪ Disease is no respecter of persons. 2.) be a respecter of sth to have respect for something… …   Dictionary of contemporary English

  • respecter — [[t]rɪspe̱ktə(r)[/t]] respecters 1) N COUNT: usu N of n If you say that someone is a respecter of something such as a belief or idea, you mean that they behave in a way which shows that they have a high opinion of it. Ford was a respecter of… …   English dictionary

  • respecter — noun (C) be no respecter of persons to be equally harmful towards all people whether they are rich or poor, important or ordinary: Disease is no respecter of persons …   Longman dictionary of contemporary English