retraite


retraite
retraite 1.
(re-trè-t') s. f.
   Action de se retirer.
   Ce n'était qu'un prétexte à faire sa retraite, CORN. Gal. du Pal. III, 10.
   Monsieur, il faut faire retraite, MOL. Mis. IV, 4.
   Le peuple.... fit cette retraite fameuse au mont Aventin, BOSSUET Hist. III, 7.
   Cette visite que vous rendez, vient de suspendre une querelle domestique, qui n'attend que votre retraite pour recommencer, LA BRUY. V.
   En arrivant à Motiers, j'avais écrit à milord Keith, gouverneur de Neuchâtel, pour lui donner avis de ma retraite dans les États de Sa Majesté [le roi de Prusse], J. J. ROUSS. Confess. XII.
   La Providence n'avait permis cette retraite de Moïse chez les Arabes que pour y porter la connaissance du vrai Dieu et de sa religion, DIDER. Opin. des anc. philos. Arabes..
   Je l'ai prié d'engager Mme la comtesse à me laisser sortir à l'instant, sans m'obliger à m'expliquer sur les motifs de ma prompte retraite, Mme RICCOBONI Oeuv. t. IV, p. 147, dans POUGENS.
   Fig.
   Son chagrin, à ce que je vois, A fait une prompte retraite, MOL. Amph. II, 5.
   Terme d'escrime. Mouvement en arrière, par lequel on se met hors de l'atteinte des bottes que porte l'adversaire.
   Particulièrement. Marche rétrograde d'un corps de troupes qui se retire devant l'ennemi.
   Ils gagnent leurs vaisseaux, ils en coupent les câbles.... Font retraite en tumulte, CORN. Cid, IV, 3.
   Les siéges, les assauts, les savantes retraites, CORN. Sertor, III, 2.
   La constance de Fabius Maximus, qui, se mettant au-dessus des bruits populaires, faisait la guerre en retraite, fut un rempart à sa patrie, BOSSUET Hist. I, 8.
   Ce lieu couvert d'un bois et d'une rivière, c'est le poste où il rassurait ses troupes effrayées après une honorable retraite, FLÉCH. Turenne..
   Pensez-vous que ces coeurs, tremblants de leur défaite, Fatigués d'une longue et pénible retraite... ?, RAC. Mithr. III, 1.
   Le roi Guillaume fit toujours de belles retraites, et, quinze jours après une bataille, il eût fallu lui en livrer une autre pour être le maître de la campagne, VOLT. Louis XIV, 16.
   Il se flatte que Schwartzenberg, Régnier, Durutte et vingt mille hommes répartis à Minsk, Grodno et Vilna, que soixante-dix mille hommes enfin ne laisseront pas soixante mille Russes s'emparer de ses magasins et lui couper sa retraite, SÉGUR Hist. de Nap. IV, 5.
   Depuis Viazma, ce maréchal [Ney] avait commencé à soutenir cette retraite, mortelle pour tant d'autres et pour lui immortelle, SÉGUR ib. IX, 12.
   Retraite des dix mille, retour des dix mille Grecs qui étaient à la solde de Cyrus le jeune (401 avant J. C.)
   . Cette retraite [des dix mille], selon les bons connaisseurs et les gens du métier, est l'entreprise la plus hardie et la plus sagement conduite que nous fournisse l'histoire ancienne, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. IV, p. 136, dans POUGENS.
   Si j'osais attaquer le préjugé, j'oserais préférer la retraite du maréchal de Belle-Isle à celle des dix mille : il est bloqué dans Prague par soixante mille hommes, il n'en a pas treize mille...., VOLT. Dict. phil. Xénophon..
   Battre en retraite, se retirer.
   Se battre en retraite, se battre en faisant retraite.
   Fig. et familièrement. Battre en retraite, céder.
   Entre nous, le désespoir de ta maîtresse commence à battre en retraite, LAMOTTE Matr. d'Éphèse, sc. 13.
   Obligation où sont les gens de guerre de rentrer à une certaine heure ; signal qu'on leur donne en conséquence. L'heure de la retraite. Le tambour a battu la retraite. Sonner la retraite.
   Fig. Sonner la retraite, donner le signal de se retirer.
   Comte, je me porte un peu mieux ; Mon mal a sonné la retraite, MAÎTRE ADAM BILLAUT Oeuvr. p. 166, dans POUGENS.
   Nous continuâmes à nous divertir jusqu'à la nuit ; alors la veuve du docteur Garcia fit sonner la retraite, LESAGE Guzm. d'Alf. VI, 4.
   Ma bonne fée, au seuil du pauvre barde, Oui, vous sonnez la retraite à propos, BÉRANG. Adieu chansons..
   À bord des vaisseaux, batterie de tambour qui annonce le commencement du service de nuit.
   Dans les ports, coup de canon tiré par le vaisseau amiral, par le stationnaire sur une rade, à la fin du jour et à l'heure où va commencer le service de nuit. Il arriva un soir qu'un de mes canonniers n'ayant pas pris garde qu'il y avait un boulet dans le canon qui devait tirer le coup de retraite, le boulet alla passer entre les mâts de l'amiral anglais ; j'envoyai aussitôt un officier lui en faire des excuses, Mém. de Villette (1686), p. 93, dans JAL.
   Terme de vénerie. Fanfare composée pour la retraite.
   Sonner la retraite, rappeler les chiens.
   On dit qu'un chien est de bonne retraite, quand il rentre régulièrement au chenil les jours de chasse.
   Il se dit des eaux qui rentrent dans leur lit.
   Cette retraite des eaux ne s'est pas faite tout à coup, mais par une longue succession de temps, BUFF. 4e ép. nat. Oeuv. t. XII, p. 213.
   Action de se retirer du monde, de la cour, des affaires, des emplois, du théâtre, etc.
   Croyez que j'approuve extrêmement le dessein que vous faites de vous désabuser de la fortune et de la quitter comme une dangereuse maîtresse.... quand vous voudrez faire cette retraite, je vous accompagnerai, VOIT. Lett. 44.
   Tircis, il faut songer à faire la retraite, La course de nos jours est plus qu'à demi faite, RACAN Pastorale..
   Mme de la Vallière ne parle plus d'aucune retraite, SÉV. 175.
   L'épreuve en est hasardeuse [quitter les affaires] pour un homme d'État, et la retraite presque toujours a trompé ceux qu'elle flattait de l'espérance du repos, BOSSUET le Tellier..
   Après la mort de Turenne et la retraite du prince de Condé, le roi n'en continua pas la guerre avec moins d'avantage contre l'Empire, l'Espagne et la Hollande, VOLT. Louis XIV, 13.
   Dieu fit la douce illusion Pour les heureux fous du bel âge, Pour les vieux fous l'ambition, Et la retraite pour le sage, VOLT. Ép. 88.
   Mon peu de santé a presque éteint le peu d'ardeur et de génie que la nature m'avait donné, et il faut que je songe à faire retraite, D'ALEMB. Lett. au roi de Pr. 12 sept. 1766.
   Il n'y a point de malheurs réels ou fictifs qu'on ne leur impute [aux philosophes], depuis l'expulsion des jésuites jusqu'à la retraite de Mlle Clairon, D'ALEMB. Oeuv. t. V, p. 213.
   Il s'en plaignit au roi, et lui demanda décidément ou sa retraite ou celle de Sartines, MARMONTEL Mém. XII.
   L'état d'une personne retirée des affaires, éloignée du monde, vivant à la campagne.
   Si j'osais ajouter au mot de l'interprète, J'inspirerais ici l'amour de la retraite, LA FONT. Fabl. XI, 4.
   Ces gens [faux dévots].... Qui, brûlants et priants, demandent chaque jour, Et prêchent la retraite au milieu de la cour, MOL. Tart. I, 6.
   Vous me louez trop, ma chère enfant, de la douce retraite que je fais ici [aux Rochers], SÉV. 21 déc. 1689.
   Des grilles affreuses, une retraite profonde, une clôture impénétrable [dans un couvent], BOSSUET la Vallière..
   La cour le rappelle en vain ; il persiste dans sa paisible retraite, tant que l'état des affaires le put souffrir, BOSSUET le Tellier..
   Ne croyez pas, madame, que la retraite ni la séparation entière du monde mettent en repos, MAINTENON Lett. à Mme de Dangeau. 14 févr. 1716.
   L'éducation chrétienne est une éducation de retraite, de pudeur, de modestie, de haine du monde, MASS. Carême, Pet. nomb. élus..
   Comptez qu'il n'y a que la retraite qui soit le séjour de l'occupation, VOLT. Lett. Mme du Deffant, 16 sept. 1761.
   Vous savez que j'ai toujours envisagé la retraite comme le port où il faut se réfugier après les orages de cette vie, Lett. Richelieu, 5 janv. 1754.
   Heureux qui sait vivre dans la retraite ; cela n'est pas aisé aux grands de ce monde, mais cela est très facile pour les petits, VOLT. Lett. Mme de Graffigni, 22 mars 1758.
   Je n'avais point d'idée du bonheur réservé à la vieillesse dans la retraite, VOLT. Lett. Mme du Deffant, 6 mars 1761.
   Il faut une âme saine pour sentir les charmes de la retraite, J. J. ROUSS. Hél. V, 2.
   Le néant de l'ambition et de la gloire, les consolations de la retraite, et le bonheur de l'obscurité, D'ALEMB. Éloges, Bossuet..
   La retraite sans solitude, Avec le repos sans ennui, DESMAHIS Poésies, p. 129, dans POUGENS.
   Éloignement momentané du monde, pour se livrer à des exercices de piété.
   Les retraites ne réussissent pas toujours ; il faut les faire sans les dire, SÉV. 302.
   Faites votre retraite durant cette octave, BOSSUET Lett. Corn. 103.
   Que fait-on dans ces retraites ? on écoute Dieu parler, on converse familièrement et paisiblement avec lui, BOURDAL. Serm. 17e dim. après la Pent. Dominic. t. IV, p. 71.
   J'ai passé une mauvaise nuit, et, pour me reposer, je dis que je suis en retraite, afin de n'être point interrompue, MAINTENON Lett. à Mme de Caylus, 11 sept. 1716.
   Elle se confesse tous les trois mois, et passe le carême entier en retraite, GENLIS Ad. et Th. t. II, p. 105, dans POUGENS.
   Le lieu même où l'on se retire. Il s'est bâti une petite retraite.
   La retraite que nous choisîmes était fort cachée, LA FONT. Psyché, II, p. 128.
   Et, si tous mes efforts ne me donnent à vous, Il est une retraite [couvent] où notre âme se donne, Qui m'empêchera d'être à toute autre personne, MOL. Fem. sav. IV, 8.
   Une retraite honnête, agréable, convenable, qui serait bonne au salut comme aux affaires, si je savais en profiter, SÉV. 15 févr. 1690.
   J'entends une retraite isolée et profonde, Et non celle où toujours le voisinage abonde, COLLIN D'HARLEV. Chât. en Esp. III, 2.
10°   Lieu de refuge.
   Eusses-tu pour retraite un roc inaccessible, Tigresse, tu mourras, CORN. Médée, V, 8.
   La racaille dans les trous Trouva sa retraite prête, LA FONT. Fabl. IV, 6.
   Les îles de la mer Adriatique servirent de retraite contre sa fureur [d'Attila], BOSSUET Hist. I, 11.
   La Pologne se voit ravagée par le rebelle Cosaque.... la reine n'a plus de retraite, BOSSUET Anne de Gonz..
   Un sexe.... dont l'infirmité naturelle demandait la sûre retraite d'une maison bien réglée, BOSSUET Comédie, 8.
   Sortez de ces retraites où la misère et la honte vous cachent, familles infortunées, et dites-nous par quelles adresses il fit couler jusqu'à vous ses assistances imprévues, FLÉCH. Duc de Mont..
   Qui n'a de retraite que pour quelques jours peut bien dire qu'il n'en a point, MARIV. Marianne, 3e part..
   Lorsqu'on n'eut plus que de mauvaises armées.... on eut plus de places et moins de forces, plus de retraites et moins de sûreté, MONTESQ. Rom. 20.
   Charles VI s'était contenté de donner une retraite au prince [Alexiovitz] ; et on l'avait renvoyé, quand le czar, instruit de sa retraite, l'avait redemandé, VOLT. Russie, II, 10.
   Des retraites honnêtes pour la vieillesse et pour les infirmités, voilà ce qui est nécessaire, et voilà ce qu'on n'a pas seulement tenté, VOLT. Pol. et lég. Lett. d'un ecclés..
   Par extension.
   Et nos soldats trahis ne l'ont point achevé ! Dans leurs rangs à ce lâche ils ont donné retraite !, CORN. Hor. III, 6.
   Fig.
   La guerre, les périls sont vos seules retraites, RAC. Mithr. III, 1.
11°   Lieu où l'on se cache, se dérobe.
   Le monde ne serait plus, selon l'expression de l'Évangile, qu'une retraite de voleurs, BOURDAL. Serm. 22e dim. après la Pentec. Domin. t. IV, p. 361.
   Par vous aurait péri le monstre de la Crète, Malgré tous les détours de sa vaste retraite, RAC. Phèdre, II, 5.
   Cette caverne était la retraite des bêtes farouches, FÉN. Tél. XV.
   Je l'ai conduit seize ans de retraite en retraite, VOLT. Mér. III, 5.
   Les retraites d'amour, au fond des bois perdues, V. HUGO Rayons et ombres, 34.
   Fig.
   Esprit humain.... tu as des conduites si enveloppées, des retraites si profondes et si tortueuses...., BOSSUET Sermons, Prédication, 2.
12°   Emploi tranquille, ou pension, ou récompense qu'on accorde à quelqu'un qui se retire d'un service ; il se dit surtout en parlant des militaires et des employés d'administration. Prendre sa retraite. Être admis à la retraite. Une bonne retraite. La mise à la retraite.
   On dit de même : pension de retraite.
   Caisse des retraites, caisse qui fournit les fonds pour payer les retraites.
   Il se dit aussi de la pension qu'on donne à un domestique à la fin de ses services. Donner une retraite à un domestique.
13°   Terme d'architecture. Quantité dont on diminue l'épaisseur d'un mur dont la face extérieure peut être verticale. La retraite de ce mur sera de deux décimètres à chaque étage. La retraite se prend généralement à l'intérieur d'un mur dont la face extérieure peut être verticale, ou avoir du fruit. Quant à la retraite d'un mur sur les fondations, comme elle est généralement pratiquée, on la sous-entend ; et, lorsqu'on dit qu'un mur a une, deux, trois retraites, etc. c'est toujours à partir de son épaisseur au niveau du sol, LEGOARANT.
   On dit qu'une partie est en retraite sur une autre quand elle est en dedans du plan de cette dernière.
   Cinq pierres brutes de couleur noire, épaisses de cinq pieds, formant les quatre murs et la couverture, au-dessus de laquelle deux autres pierres sont posées en retraite, BARTHÉL. Anach. chap. 41.
   Une retraite d'un pouce six lignes de profondeur prise dans l'épaisseur de l'entablement de l'attique, RAYMOND Inst. Mém. litt. et beaux-arts, t. III, 407.
14°   Battre en retraite, se dit de l'exploitation qui se fait d'une houillère en enlevant les piliers et abandonnant les galeries au fur et à mesure.
15°   Diminution de volume d'un corps qui se sèche.
   L'on sait que le plâtre, en se séchant, au lieu de faire retraite, prend de l'extension, BUFF. Min. t. II, p. 67.
   Au feu, l'argile pure prend de la retraite, BUFF. Min. t. III, p. 277.
   Les formes régulières des basaltes volcaniques proviennent d'une retraite occasionnée par le refroidissement, SAUSSURE Voy. Alpes, t. II, p. 146, dans POUGENS.
   Comme toute porcelaine prend une retraite à mesure qu'elle cuit, RAYNAL Hist. phil. V, 27.
   On s'oppose en partie à la retraite des pièces d'argile et, par conséquent, à la plupart des inconvénients qui en résultent, en mêlant à l'argile des terres qui ne soient pas susceptibles de cette diminution de volume, A. BRONGNIART Traité de min. t. I, p. 532.
16°   Faux cristaux ou cristaux par retraite, cristaux dans lesquels ne règnent pas la constance des angles et la netteté des arêtes.
   La retraite prismatique est une propriété qui paraît commune aux pierres formées sous l'eau et à celles qui ont été formées par le feu, BRONGNIART Traité de min. t. I, p. 469.
17°   Mettre les cuirs en retraite, chez les tanneurs, les retirer de la fosse pour quelques jours ; chez les hongroyeurs, les laisser tremper quelques jours dans la cuve.
18°   Longe de cuir dont les charretiers se servent pour mener le cheval de devant.
19°   Terme de marine. Cordage qui sert à retrousser un hunier.
   Synonyme de recul, en parlant d'une bouche à feu.
   Abri pour les embarcations.
   Sabords de retraite, ceux qui sont percés dans le tableau de la poupe ; on y passe des bouches à feu dites de retraite.
20°   Terme de maréchalerie. Pointe de clou demeurée dans l'ongle du cheval.
   XIIIe s.
   Isnelement li recort sore [sur], Met pié avant, jete retrete [sorte de coup porté] ; Mes durement Renart se guete, Ren. 14933.
   Il fut jugié que en aquest n'aroit point de retraite [retrait], se cil qui avoit aquesté le revendoit, BEAUMANOIR XLIV, 2.
   XIVe s.
   Et certes [elle] bien scet et voit Que mes vrais cuers autre amer ne porroit ; Mais c'est retraite et semblance d'oubli, De legier croire encontre son ami, MACHAUT p. 64.
   Quant ce vint à la nuit, la retraite on sonna, Guesclin. 3624.
   Et convint que Gaufrois sonnast ses oliphans Pour fere le [la] retrete, Baud. de Seb. X, 308.
   XVIe s.
   À la diane et à la retraicte, une cloche sonne...., MONT. I, 107.
   La retraicte des Grecs, de Babylone en leur pays, est fameuse...., MONT. I, 261.
   Pour y establir nostre principale retraicte et solitude, MONT. I, 277.
   Elle avoit, au dernier butin, caché une cuilliere qu'elle pensoi d'argent, mais elle fut trouvée dans la retraite de son busc, D'AUB. Faen. III, 3.
   Mouy faisoit la retraitte [l'arrière-garde] avec une trouppe choisie et gaillarde, D'AUB. Hist. I, 220.
   Ces deux eschelles furent emboitées et apliquées à six pas l'une de l'autre dans une retrete de muraille, où il y avoit deux carneaux, ID. ib. III, 155.
   ... Flanquée pour le mousquet seulement, de la courtine de deux ravelins sans espaule, sans retraite, sans oreillon..., D'AUB. ib. 258.
   Retraitte de loup, tournant tousjours le visage, BRANT. Capit. franç. t. II, p. 282.
   Retrait 1.
————————
retraite 2.
(re-trè-t') s. f.
   Terme de commerce. Traite faite après le protêt d'une lettre de change sur le dernier endosseur.
   Lettre de change qu'un négociant tire sur un autre négociant qui vient d'en tirer une sur lui.
   Il faut entendre par le mot de retraite, une lettre de change qu'un négociant tire sur un autre négociant qui en avait tiré une autre sur lui, au moyen de laquelle il se rembourse non-seulement de ce qu'il a déboursé, mais encore de sa provision, courtage et port de lettres ; pour l'ordinaire les retraites sont ruineuses à ceux qui les font faire, P. GIRAUDEAU la Banque rendue facile, p. Y.
   Re..., et traite.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RETRAITE — Si le vieillissement individuel est un processus inhérent à la nature des êtres vivants et affecte même de nombreuses matières inanimées, le vieillissement des populations humaines est un phénomène du XXe siècle qui a pour corollaire l’extension… …   Encyclopédie Universelle

  • Retraité — Retraite (économie) Pour les articles homonymes, voir Retraite. Un homme prend sa retraite lorsqu’il arrête complètement de travailler, parce que son âge ou la durée de travail qu’il a effectué lui permet de quitter la population active, tout en… …   Wikipédia en Français

  • retraite — Retraite. s. f. Action de se retirer. En certaines villes, les bourgeois sont obligez de faire retraite à une telle heure. il n est pas tard, voulez vous faire retraite de si bonne heure? On dit, que La cloche a sonné la retraite, que le tambour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • retraité — retraité, ée (re trè té, tée) adj. Qui est à la retraite, qui a une pension de retraite. •   Cent mille militaires retraités, réformés, offraient encore vingt cinq ou trente mille précieux auxiliaires pour le service des places frontières,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Retraite — (französisch „Rückzug“) bezeichnet bei der Kavallerie den Zapfenstreich im allgemeinen Kontext eine Klausursitzung im religiösen Kontext einen Einkehrtag, evtl. auch Exerzitien Retraiten dienen zur Konzentration, Besinnung auf das Wesentliche.… …   Deutsch Wikipedia

  • Retraite — (fr., spr. Reträtt), 1) Rückzug, Abzug; 2) ein Feldstück der Trompeter, durch welches die Reiter Abends angewiesen werden, sich in die Quartiere od. Lagerstellen zu begeben; Retraite blasen od. schlagen, zum Rückzug aus dem Gefecht blasen od.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Retraite — (franz., spr. rötrǟt ), Rückzug; Signal zum Rückzug; ferner das abendliche Kavalleriesignal, entsprechend dem Zapfenstreich (s. d.); denselben Zweck hatte früher in Heerlagern der Retraiteschuß …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Retraite — (frz., spr. träht), Rückzug, Signal dazu; letzteres dient auch für die Kavallerie als Zapfenstreich (s.d.) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Retraite — (reträht), frz., der Rückzug, Zuflucht, der Zapfenstreich; auch Benennung des Abtrittes …   Herders Conversations-Lexikon

  • RETRAITE — s. f. Action de se retirer. Il est temps de faire retraite. Songeons à la retraite. L heure de la retraite est arrivée.   Il se dit, particulièrement, de La marche que font des troupes pour s éloigner de l ennemi après un combat désavantageux, ou …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.