richesse


richesse
(ri-chè-s') s. f.
   Abondance de biens, d'argent, de valeurs de toute espèce.
   C'est ainsi qu'à son fils un usurier habile Trace vers la richesse une route facile, BOILEAU Sat. VIII.
   Fuyez ces lieux charmants qu'arrose le Permesse ; Ce n'est pas sur ses bords qu'habite la richesse, BOILEAU Art p. IV.
   Son orgueil est sans borne ainsi que sa richesse, RAC. Esth. II, 9.
   La richesse pécuniaire n'est que relative ; et, selon des rapports qui peuvent changer par mille causes, on peut se trouver successivement riche et pauvre avec la même somme, mais non pas avec des biens en nature, J. J. ROUSS. Gouvern. de Pologne, XI.
   Depuis que les métaux ont été pris pour mesure commune des valeurs, on est porté à ne voir des richesses que là où l'on voit beaucoup d'or et beaucoup d'argent ; et cette méprise a commencé dans les villes où l'argent fait toute la richesse, CONDIL. Comm. gouv. I, 23.
   Vous croyez donc qu'un million en or et en argent est une plus grande richesse qu'un million de productions, ou qu'un million en matières premières mises en oeuvres ! vous en êtes encore à ignorer que les productions sont la première richesse !, ID. ib. I, 29.
   Quoi ! ton or t'importune ? ô richesse impudente ! Pourquoi donc près de toi cette veuve indigente, Ces enfants dans leur fleur desséchés par la faim, Et ces filles sans dot, et ces vieillards sans pain ?, DELILLE. Hom. des ch. I.
   Au plur. De grands biens.
   Qu'il est difficile que ceux qui ont des richesses entrent dans le royaume de Dieu !, SACI Bible, S. Marc, X, 23.
   Vous tenez, dites-vous, vos richesses de vos ancêtres ; mais n'est-ce pas par mille hasards que vos ancêtres les ont acquises et qu'ils les ont conservées ?, PASC. Cond. des grands, I.
   Les richesses nous élèvent, parce qu'elles nous donnent lieu de nous considérer nous-mêmes comme plus forts et plus grands ; nous les regardons, selon l'expression du Sage, comme une ville forte qui nous met à couvert des injures de la fortune et nous donne moyen de dominer sur les autres, NICOLE Ess. de mor. 1er traité, ch. 1.
   Il ne faut pas s'étonner si la passion des richesses est si violente, puisqu'elle ramasse en elle toutes les autres, BOSSUET la Vallière..
   Représentez-vous un homme né dans les richesses, mais qui les a dissipées par ses profusions, BOSSUET ib..
   Elle avait appris dans l'Écriture que ceux qui ont beaucoup sont obligés de donner beaucoup, et que la mesure de leurs aumônes doit être celle de leurs richesses, FLÉCH. Aiguillon..
   De Claude en même temps épuisant les richesses, Ma main sous votre nom répandit ses largesses, RAC. Brit. IV, 2.
   Ces grandes richesses qui lui sont aussi inutiles que du sable [à Pygmalion], puisqu'il n'ose y toucher, FÉN. Tél. III.
   Terme d'économie politique. La richesse publique, le produit du sol, de l'industrie et du commerce d'un État.
   C'est une mauvaise espèce de richesse qu'un tribut d'accident et qui ne dépend pas de l'industrie de la nation, du nombre de ses habitants, ni de la culture de ses terres, MONTESQ. Esp. XXI, 22.
   La richesse consiste dans le sol et dans le travail ; le peuple le plus riche et le plus heureux est celui qui cultive le plus le meilleur terrain, VOLT. Dial. I.
   On dit de même : la richesse des nations.
   De la Richesse des nations, titre du grand ouvrage d'Adam Smith sur l'économie politique.
   Il se dit des choses avec lesquelles on gagne de l'argent. Son talent fait toute sa richesse. Dans les familles pauvres et laborieuses, les enfants sont une richesse.
   Abondance de productions naturelles. La richesse du sol. La richesse d'une mine.
   La richesse minérale d'un pays, les houilles, métaux, bitumes, pierres, etc. qu'il contient dans son sol.
   La richesse d'un minerai, se dit d'un minerai qui contient beaucoup de métal.
   Poétiquement, la richesse des vergers, les fruits.
   Ô des jardins douce et frêle richesse [les fleurs], à ton éclat quel oeil ne s'intéresse ?, CAMPENON dans le Dict. de BESCHERELLE..
   Magnificence, en parlant de choses dont la matière ou les ornements sont de grand prix. La richesse d'un ameublement, d'une parure, d'une étoffe.
   La richesse, les gens riches.
   L'ardeur de se montrer, et non pas de médire, Arma la vérité du vers de la satire.... Vengea l'humble vertu de la richesse altière, BOILEAU Art p. III.
   Choses de prix.
   J'avais beaucoup plus d'intérêt que vous, que les richesses que vous m'aviez envoyées ne tombassent pas en d'autres mains que les miennes, VOIT. Lett. 13.
   Fig. Richesse d'une langue, l'abondance d'une langue en expressions et en tours.
   Les richesses d'une langue, l'abondance des expressions et des locutions prises une à une.
   Les bons écrivains la décorent [la langue française] de nouvelles translations de mots et de nouvelles alliances ; mais son vrai fonds, ses termes propres, ses analogues, ses synonymes, ses diminutifs, ses primitifs, ses dérivés, et, si j'ose le dire enfin, ses richesses de première nécessité périssent tous les jours pour l'orateur et le poëte, MARMONTEL Oeuv. t. X, p. 436.
   Richesse des rimes, qualité des rimes riches.
10°   Terme de peinture. La richesse d'une composition, le nombre et la belle ordonnance des figures, jointe à la beauté de leurs formes et de leurs attitudes.
11°   Il se dit d'une taille riche.
   La richesse de votre taille, LESAGE Diable boit. 7.
12°   Fig. Il se dit de ce qui est considéré comme une richesse, de ce qui tient lieu de richesse. La richesse du sage est la modération. L'épargne est une grande richesse.
   De saintes méditations, de bonnes oeuvres, ces véritables richesses que vous enverrez devant vous au siècle futur, BOSSUET le Tellier..
   On équipe par ses conseils et presque à ses dépens un vaisseau qui doit porter dans la Chine les richesses de l'Évangile, FLÉCH. Aiguillon.
   J'aime, je prise en lui de plus nobles richesses, Les vertus de son père, et non point les faiblesses, RAC. Phèd. II, 1.
   L'éducation, qui d'ordinaire, dans les autres hommes, embellit ou cultive un fond encore brut et ingrat, ne fit que développer les richesses de celui de M. de Villeroi, MASS. Villeroi..
PROVERBES
   Contentement passe richesse, mieux vaut être pauvre et content que riche et tourmenté par les inquiétudes.
   Richesse donne hardiesse, les gens placés à l'abri du besoin sont rarement timides.
   RICHESSE, OPULENCE. La richesse et l'opulence ont l'une et l'autre de grands biens, mais la richesse peut les avoir sans les montrer ; l'opulence les montre toujours.
   XIIe s.
   Glorie e richeises en la maisun de lui, Liber psalm. p. 173.
   XIIIe s.
   De joiaus, de richesses trestous Paris resplent, Berte, IX.
   Avoir et grans richesses [ils] orent tout à leur chois, ib. LXI.
   Et qu'à force [elle] leur tout [enlève] leur biens et leur richoise, ib. LXII.
   XIVe s.
   Et se tu ta richesse sers, C'est trop honteuse servitute, MACHAUT p. 102.
   XVIe s.
   Il n'est richesse que de santé, LANOUE 154.
   Outre la richesse des habits, deux choses y a qui accroissent beaucoup telles despenses, LANOUE 162.
   Enfans sont richesses de povres gens, COTGRAVE .
   Où richesse est, peché est, ID. .
   Riche ; provenç. riquesa ; espagn. riqueza ; ital. ricchezza. L'ancienne langue avait aussi richor et richeté.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • richesse — [ riʃɛs ] n. f. • 1138; plur. 1120; de riche I ♦ LA RICHESSE. 1 ♦ Possession de grands biens, et spécialt d argent en grande quantité. ⇒ fortune; aisance, opulence. Vivre dans la richesse. Signes extérieurs de richesse. « j ai eu la faiblesse de… …   Encyclopédie Universelle

  • richesse — Richesse. s. f. Abondance de biens. C est le commerce qui fait la richesse, la plus grande richesse de ce pays là. le bestail est une grande richesse en de certains lieux. voilà toute ma richesse. toute leur richesse consiste en bleds & en vins.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Richesse — Rich esse, n. [F. See {Riches}.] Wealth; riches. See the Note under {Riches}. [Obs.] [1913 Webster] Some man desireth for to have richesse. Chaucer. [1913 Webster] The richesse of all heavenly grace. Spenser. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • richesse — Richesse, Diuitiae, Opulentia, Facultates, Opes, Fortuna, et Fortunae fortunarum, Ce mot semble venir des Hebrieux qui appellent les richesses, {{t=h}}rekhûsh{{/t}} RECHUS, en ayant mué e en i, et leur {{t=h}}kh{{/t}} en ch, et adjoustant un e en …   Thresor de la langue françoyse

  • richesse — RICHESSE: Tient lieu de tout, même de considération …   Dictionnaire des idées reçues

  • RICHESSE — s. f. Opulence, abondance de biens. C est le commerce qui fait la richesse, la plus grande richesse de ce pays là. Le bétail est une grande richesse pour le cultivateur. Voilà toute ma richesse. Toute leur richesse consiste en blés et en vins.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Richesse — « Riche » redirige ici. Pour la commune française, voir Riche (Moselle).  Pour les articles homophones, voir Rich et Risch (homonymie). La richesse est l abondance de biens ou de …   Wikipédia en Français

  • RICHESSE — n. f. Opulence, abondance de biens. Un homme d’une grande richesse. C’est le commerce qui fait la richesse de ce pays. Les mines de fer sont la principale richesse de cette région. Son talent fait toute sa richesse. Prov., Contentement passe… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Richesse —          NAPOLÉON III     Bio express : Empereur des Français (1808 1873)     «La pauvreté ne sera plus séditieuse lorsque l opulence ne sera plus oppressive.»     Source : L Extinction du paupérisme     Mot(s) clé(s) : Oppression Pauvreté… …   Dictionnaire des citations politiques

  • richesse — noun wealth or riches …   Wiktionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.