rival


rival
rival, ale
(ri-val, va-l') s. m. et f.
   Celui, celle qui aspire, qui prétend aux mêmes avantages qu'un autre.
   Corrival.... est devenu vieux ; on ne dit plus que rival, qui aussi est bien plus doux et plus court, VAUGEL. Rem. t. II, p. 577, dans POUGENS.
   L'un et l'autre rival, s'arrêtant au passage, Se mesure des yeux, s'observe, s'envisage, BOILEAU Lutr. V.
   Il sait que, le premier, lui donnant mon suffrage, Je le fis nommer chef de vingt rois ses rivaux, RAC. Iphig. III, 6.
   Quand deux amis sont dans des postes qui naturellement les rendent rivaux, il ne faut plus leur demander des preuves d'équité, de droiture, ni même de générosité, FONTEN. Chazelles..
   Nous voilà donc rivaux confidents l'un de l'autre, et concurrents de l'abbé Delille, MARMONTEL Mém. VII.
   Fig.
   Comme nous agissons plus d'après nos sensations que d'après nos réflexions, les talents de l'imagination auront toujours plus d'attraits pour nous que les conseils de la raison sa rivale, BARTHÉL. Anach. ch. 80.
   Sans avoir de rivaux, sans avoir personne qui partage la bonne opinion qu'on a de soi.
   Un homme qui s'aimait sans avoir de rivaux Passait dans son esprit pour le plus beau du monde, LA FONT. Fabl. I, 11.
   Adj.
   Les Romains et les Parthes furent deux puissances rivales, qui combattirent, non pas pour savoir qui devait régner, mais exister, MONTESQ. Esp. XXI, 16.
   Ce fut comme nation rivale, et non comme nation commerçante, qu'ils [les Romains] attaquèrent Carthage, MONTESQ. ib. XXI, 14.
   Particulièrement, il se dit de celui qui dispute le coeur d'une amante, de celle qui dispute le coeur d'un amant.
   Comme entre deux rivaux la haine est naturelle, CORN. Poly. III, 1.
   Qui pourrait cependant t'exprimer les cabales Que formait en ces lieux ce peuple de rivales ?, RAC. Esth. I, 1.
   Un mari n'a guère un rival qui ne soit de sa main, et comme un présent qu'il a autrefois fait à sa femme, LA BRUY. III.
   C'est un spectacle bien agréable qu'une rivale qui, s'humiliant à vos pieds, demande pardon et se justifie en même temps, HAMILT. Gramm. XI.
   Dans la plupart des liaisons de galanterie, l'amant hait bien plus ses rivaux qu'il n'aime sa maîtresse, J. J. ROUSS. Ém. V.
   Celui, celle qui est égale en oeuvre, en mérite, en renom, émule.
   Ces deux rivaux d'Horace [Racan et Malherbe], héritiers de sa lyre, LA FONT. Fabl. III, 1.
   C'est le fils et le rival d'Achille, RAC. Andr. II, 5.
   Marseille fut d'autant plus jalouse, qu'égalant Carthage sa rivale en industrie, elle lui était devenue inférieure en puissance, MONTESQ. Esp. XXI, 11.
   Florence, rivale de Rome, attirait chez elle la même foule d'étrangers, qui venaient admirer les chefs-d'oeuvre antiques et modernes dont elle était remplie, VOLT. Moeurs, 186.
   Sans rival, sans chose ou personne qui égale.
   XVIe s.
   Rivaux, que nous appellons corrivaux, PASQUIER Rech. VIII, p. 684, dans LACURNE.
   Lat. rivalis, proprement riverain, et, comme les riverains ont souvent dispute, rival, du lat. rivus, ruisseau.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rival — rival …   Dictionnaire des rimes

  • rival — rival, ale, aux [ rival, o ] n. et adj. • 1636; « rival en amour » XVe; lat. rivalis « rival », de rivales « les riverains, qui tirent leur eau du même cours d eau (rivus) » I ♦ N. 1 ♦ Personne qui prétend aux avantages, aux biens qu un seul peut …   Encyclopédie Universelle

  • rival — RIVÁL, Ă, rivali, e s.m. şi f. Persoană care aspiră, în concurenţă directă cu alta, la aceeaşi situaţie, la acelaşi succes; concurent, potrivnic, adversar. ♦ Persoană care aspiră împreună cu alta la dragostea aceleiaşi persoane de sex opus. ♦… …   Dicționar Român

  • rival — RIVAL, [rival]e. s. Concurrent en amour. Ils recherchent tous deux une mesme maistresse, une mesme fille, ils sont rivaux. voilà vostre rival. un dangereux rival, un foible rival. il a supplanté tous ses rivaux. elle a une belle rivale, une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rival — Ri val, a. Having the same pretensions or claims; standing in competition for superiority; as, rival lovers; rival claims or pretensions. [1913 Webster] The strenuous conflicts and alternate victories of two rival confederacies of statesmen.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • rival — vb 1 Rival, compete, vie, emulate can all mean to strive to equal or surpass another or his achievements. Rival (see also MATCH) usually suggests an attempt to outdo each other {a work . . . which contending sects have rivaled each other in… …   New Dictionary of Synonyms

  • Rival — Ri val, v. t. [imp. & p. p. {Rivaled}or {Rivalled}; p. pr. & vb. n. {Rivaling} or {Rivalling}.] 1. To stand in competition with; to strive to gain some object in opposition to; as, to rival one in love. [1913 Webster] 2. To strive to equal or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • rival — [adj] opposing battling, combatant, combating, competing, competitive, conflicting, contending, contesting, cutthroat, disputing, emulating, emulous, equal, opposed, striving, vying; concepts 542,564 Ant. assisting, associate, supporting rival… …   New thesaurus

  • rival — [rī′vəl] n. [Fr < L rivalis, orig., one living near or using the same stream as another < rivus, brook < IE * reie , to flow < base * er : see RISE] 1. a person who tries to get or do the same thing as another, or to equal or surpass… …   English World dictionary

  • Rival — Ri val, n. [F. rival (cf. It. rivale), L. rivales two neigbors having the same brook in common, rivals, fr. rivalis belonging to a brook, fr. rivus a brook. Cf. {Rivulet}, {Rete}.] 1. A person having a common right or privilege with another; a… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.