roter


roter
(ro-té) v. n.
Terme bas et dont on évite de se servir. Faire un rot, des rots.
   Et, s'il [Tartuffe] vient à roter, il [Orgon] lui dit : Dieu vous aide, MOL. le Tart. I, 2.
   C'était l'homme du monde qui rotait le plus discrètement, GHERARDI Théâtre ital. t. II, p. 360.
   Terme de manége. Roter sur l'avoine ou sur la besogne, se dit d'un cheval dégoûté ou paresseux.
   Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
   XIIIe s.
   Li miens cuers rota bone parole [eructavit cor meum verbum bonum], Psautier, f° 55.
   Et li saveurs dou router sera ausi com de vin aigre, ALEBRANT f° 16.
   Rot 1. Le wallon reupé, reupî, le picard réper, reuper sont d'une autre origine (voyez ROT 1).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.