sibylle

sibylle
(si-bi-l') s. f.
   Chez les anciens, femmes auxquelles on attribuait la connaissance de l'avenir et le don de prédire. L'antre de la sibylle.
   Toute histoire qui n'est pas contemporaine est suspecte ; ainsi les livres des sibylles et de Trismégiste et tant d'autres qui ont eu crédit au monde, sont faux, et se trouvent faux à la suite des temps, PASC. Pens. XIV, 8, éd. HAVET..
   Ces livres des sibylles, qui n'étaient recommandables que par la crédulité des Romains, étaient gardés par quinze prêtres dans le temple qu'Auguste avait fait bâtir sur le mont Palatin en l'honneur d'Apollon, DUMARS. Oeuvres, t. I, p. 45.
   Le plus grand embarras pour les anciens était d'expliquer par quel heureux privilége ces sibylles avaient le don de prédire l'avenir ; les platoniciens en trouvaient la cause dans l'union intime que la créature parvenue à un certain degré de perfection pouvait avoir avec la divinité ; d'autres rapportaient cette vertu divinatrice des sibylles aux vapeurs et aux exhalaisons des cavernes qu'elles habitaient ; d'autres enfin attribuaient l'esprit prophétique des sibylles à leur humeur sombre et mélancolique, ou à quelque maladie singulière, VOLT. Dict. phil. sibylle.
   Par extension.
   Là, sur des tas poudreux de sacs et de pratique, Hurle tous les matins une sibylle étique, On l'appelle chicane, BOILEAU Lutr. V.
   Fig.
   Quand on l'appelait [Christine de Suède] la dixième Muse et la sibylle du septentrion, GUI PATIN Lettres, t. II, p. 411.
   Varron en distingue dix : la Persique, appelée Sambèthe ; la Libyenne ; la Delphique ; la Cuméenne, qui résidait à Cumes en Italie ; l'Érythréenne ; la Samienne ; la Cumane, née à Cumes dans l'Éolie ; l'Hellespontine ; la Phrygienne, qui rendait ses oracles à Ancyre ; et la Tiburne, qui fut honorée comme une divinité à Tibur, sur le Téveron, LEGOARANT.
   Les feuilles de la sibylle, feuilles de chêne sur lesquelles la sibylle écrivait ses oracles, que le vent dispersait, et qu'il fallait réunir pour en retrouver le sens (voy. feuille, n° 1).
   On ne sait guère rien de l'ensemble en toutes choses qu'à l'aide des détails ; et la nature n'est pour l'homme que les feuilles éparses de la sibylle, STAËL Allem. III, 10.
   Fig. Femme qui affecte l'enthousiasme et l'air inspiré.
   Fig. et familièrement. Une vieille sibylle, une femme âgée qui a quelque prétention à l'esprit, ou qui est méchante.
   Voyez cette vieille sibylle ! parce qu'elle a fait quelques études et tourmenté la jeunesse de madame, elle veut tout dominer au château, BEAUMARCH. Mar. de Figar. I, 6.
   Fille qui vieillit sans se marier.
   Les trois filles [de la Rochefoucauld] moururent sibylles dans un coin de l'hôtel de la Rochefoucauld, SAINT-SIMON 337, 175.
   XVe s.
   Quelque grande vieille sebille, Caducque, menassant ruine, Qui glosera sur l'Evangille Et fera au cas bonne mine, COQUILLE Droits nouveaux..
   XVIe s.
   On m'a dict qu'à Panzoust.... est une sibylle très insigne, laquelle predit toutes choses futures, RAB. III, 16.
   Provenç. sibilla ; espagn. sibila ; ital. sibilla ; du lat. sibylla ; grec, en dorien, pour le terme grec qui signifie Jupiter, et du grec, volonté, vouloir.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

См. также в других словарях:

  • SIBYLLE — Dans le Moyen Orient antique, les traditions sur la Sibylle n’ont cessé de foisonner. Son caractère abstrait et sa qualité de terme générique aidant, la Sibylle (d’abord nom propre, Sibylla ) donna lieu à une ample prolifération. À l’origine, il… …   Encyclopédie Universelle

  • sibylle — SIBYLLE. s. f. Prophetesse ancienne, dont les Payens croyoient avoir des ouvrages qui predisoient l avenir. La Sibylle Hellespontique, la Phrygienne, &c. les Romains consultoient les livres des Sibylles dans les affaires importantes. On dit d une …   Dictionnaire de l'Académie française

  • sibylle — Sibylle, Sibylla. Sibylles se nommoyent femmes qui prophetisoyent et predisoyent les choses à venir, {{t=g}}sios,{{/t}} Dieu: {{t=g}}boulê,{{/t}} vouloir, ou conseil …   Thresor de la langue françoyse

  • Sibylle — Pour les articles homonymes, voir Sibylle (homonymie). Une sibylle est une « prophétesse », une femme qui fait œuvre de divination. Sommaire 1 Différences entre sibylle et pythie 2 …   Wikipédia en Français

  • SIBYLLE —     La première femme qui s avisa de prononcer des oracles à Delphes s appelait Sibylla. Elle eut pour père Jupiter, au rapport de Pausanias, et pour mère Lamia, fille de Neptune; et elle vivait fort longtemps avant le siége de Troie. De là vient …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • Sibylle — Der Name Sibylle bezeichnet Sibylle (Prophetin), die Sibyllen, Seherinnen aus der Mythologie der Antike Sibylle (Schiff), zwei französische U Boote Sibylle (Vorname), den weiblichen Vornamen Sibylle Sibylle (Zeitschrift), eine Frauenzeitschrift… …   Deutsch Wikipedia

  • Sibylle — Si|bỵl|le 〈f. 19; im antiken Griechenland〉 weissagende Frau [<grch. sibylla <sios boule „Gottesraterin“] * * * Si|bỵl|le, die; , n [lat. Sibylla < griech. Si̓bylla, in der Antike Name von weissagenden Frauen] (bildungsspr.):… …   Universal-Lexikon

  • SIBYLLE — s. f. (Les L ne se mouillent pas.) Les anciens ont appelé de ce nom certaines femmes auxquelles ils attribuaient la connaissance de l avenir et le don de prédire. La sibylle de Cumes. La sibylle Érythrée. L antre de la sibylle. Les Romains… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SIBYLLE — n. f. T. d’Antiquité Nom donné par le anciens à Certaines femmes auxquelles ils attribuaient la connaissance de l’avenir et le don de prophétie. La sibylle de Cumes. La sibylle érythrée. L’antre de la sibylle. Les Romains consultaient les livres… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Sibylle — Provenance. Vient du grec Sibulla Prêtresse d Apollon. Se fête le 9 octobre. Histoire. Originaire du Hainaut, en Belgique, Sibylle est moniale au couvent cistercien d Aywières, au XIIIème siècle. Une autre Sainte, Sibylle de Biscossi, italienne… …   Dictionnaire des prénoms français, arabes et bretons


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»