sollicitude


sollicitude
(sol-li-si-tu-d') s. f.
   Soin plein de souci. Cette affaire lui cause beaucoup de sollicitude. Chrysale : Et vous n'avez nul soin, nulle sollicitude Pour.
   ... Philaminte : Ah ! sollicitude à mon oreille est rude ; Il pue étrangement son ancienneté, MOL. Fem. sav. II, 7.
   Pour peu qu'on cesse d'avancer [dans la voie de la perfection], on est entraî ; ce qui oblige à une sollicitude qui ne se relâche jamais, BOSSUET Ét. d'orais. IV, 28.
   Le cardinal de Fleury, dont la sollicitude ministérielle s'étendait jusqu'aux plus petits objets et peut-être y mettait quelquefois une importance qu'ils n'avaient pas, D'ALEMB. Éloges, Cardin. de Soubise..
   Terme de l'Écriture. Les sollicitudes du siècle, le soin des affaires temporelles.
   Soin plein d'affection.
   Une sainte et religieuse sollicitude qui fait le caractère propre de tout homme préposé à la conduite des autres, ROLLIN Traité des Ét. VI, II, 4.
   L'évêque n'imposait les mains sur des hommes éprouvés, que pour se décharger sur eux d'une partie du fardeau et du détail de la sollicitude pastorale, MASS. Confér. Fuite du monde..
   La sollicitude maternelle ne se supplée point, J. J. ROUSS. Ém. I.
   La seule singularité qu'on ait pu observer dans sa vie privée était l'excès auquel il portait la sollicitude paternelle, CONDORCET Bertin..
   On voit par l'exemple de Molière que, de son temps, les puristes regardaient sollicitude comme un mot vieux et hors d'usage ; il est aujourd'hui plein de vie.
   XIIIe s.
   Choses qui sont de grant estude et sollicitude et travail, BRUN. LATINI Trésor, p. 328.
   XIVe s.
   Lorsqu'il plaist à Dieu d'envoier aux rois la maladie de la mort, il convient qu'il soient sans aucune cure ou solicitude afflictive ou angoisseuse des faiz de cest sieclei, Charles V, dans Ordonn. des rois de Fr. t. VI, p. 49-54.
   Nature humaine de laquelle Dieu a especial sollicitude et cure, ORESME Thèse de MEUNIER..
   XVIe s.
   Il n'est vol que de pigeon, quand il ha petitz, pour l'obstinée sollicitude en luy par nature pousée de recourir et secourir ses pigeonnaulx, RAB. Pant. IV, 3.
   L'on estoit lors en grosse solicitude, BONIVARD Chr. de Genèv. IV, 36.
   L'oraison requiert la tranquillité, hors toutes affections charnelles et tous troubles de solicitudes terriennes, CALV. Inst. 709.
   La solicitude [le soin] des poures a esté commise aux diacres, CALV. ib. 851.
   La prevoyance et solicitude de l'advenir, MONT. I, 12.
   La solicitude de bien faire, MONT. I, 41.
   Les richesses ne valent pas une advertence et solicitude penible, MONT. IV, 79.
   Provenç. sollicitut ; espagn. solicitud ; du lat. sollicitudinem (voy. solliciter).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sollicitude — [ sɔlisityd ] n. f. • v. 1265 appliqué aux choses; lat. sollicitudo 1 ♦ Attention soutenue, à la fois soucieuse et affectueuse. ⇒ intérêt; affection. « Il veillait sur lui avec une sollicitude inquiète » (R. Rolland). Une sollicitude toute… …   Encyclopédie Universelle

  • sollicitude — Sollicitude. s. f. Soucy, soin affectueux. Il n a guere d usage qu en ces phrases. La sollicitude pastorale. la sollicitude des Eglises, Qui signifient la vigilance pastorale, le soin que les Evesques sont obligez d avoir des Eglises qui leur… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SOLLICITUDE — s. f. Soin affectueux. La sollicitude pastorale. La sollicitude maternelle. On l a soigné avec sollicitude, avec une vraie, une tendre sollicitude.   Il signifie également, Souci, soin inquiet. Cette affaire lui donne, lui cause beaucoup de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SOLLICITUDE — n. f. Soin affectueux. La sollicitude maternelle. Elle l’a soigné avec sollicitude, avec une tendre sollicitude. Entourer quelqu’un de sollicitude. Témoigner de la sollicitude à quelqu’un. Il signifie également Souci, soin inquiet. Cette affaire… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Sollicitude — Sur les autres projets Wikimedia : « Sollicitude », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) La sollicitude est une forme littéraire, généralement composée de trois vers, qui expose un fait concernant une personne (inconnue),… …   Wikipédia en Français

  • sollicitude — nf. solissituda (Villards Thônes) ; => Attention …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ATTENTION — Chacun sait quand utiliser les verbes: regarder ou écouter plutôt que voir ou entendre; chacun identifie sans peine les nuances qui différencient des expressions comme: faire attention, surveiller du coin de l’œil, ne pas prêter attention,… …   Encyclopédie Universelle

  • Care (sciences sociales) — Pour les articles homonymes, voir Care. Le care est une réflexion et une position éthique et politique relative à l ensemble des aides et soins apportés en réponse concrète aux besoins des autres, dans des économies formelles ou informelles (à la …   Wikipédia en Français

  • INTÉRÊT — Dès l’apparition des premiers essais de réflexion sur la vie économique, le phénomène de l’intérêt n’a cessé de soulever de multiples controverses, engendrées par l’interférence, certes légitime, de principes éthiques, de préceptes politiques et… …   Encyclopédie Universelle

  • paternel — paternel, elle [ patɛrnɛl ] adj. et n. m. • 1180; du lat. paternus 1 ♦ Qui est propre au père (comportement, sentiments). Sentiment paternel. Autorité paternelle. Par ext. Qui semble venir d un père. « un petit garçon, bête à ravir, confié aux… …   Encyclopédie Universelle