supplanter


supplanter
(su-plan-té) v. a.
   Faire perdre à quelqu'un le crédit, la faveur, l'affection, l'établissement qu'il avait auprès d'une personne, et prendre sa place.
   C'est trop de nous supplanter [auprès de nos dames], et de nous supplanter avec nos propres habits, MOL. Préc. 16.
   Thémistocle, qui avait formé en lui-même le dessein de supplanter les Lacédémoniens, et de substituer les Athéniens à leur place dans le gouvernement de la Grèce, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. III, p. 289, dans POUGENS.
   Qu'il s'offre à ce vertueux du siècle une occasion sûre de décréditer un ennemi, ou de supplanter un concurrent ..., MASS. Pet. carême, Gloire hum..
   L'intrigue supplante les plus grands talents ; des hommes souples et bornés s'élèvent aux premières places, MASS. ib. Écueils, Piété des grands.
   Elle [Mme de Maintenon] fait venir, de bonne foi, la religion au secours de ses charmes usés, pour supplanter sa bienfaitrice devenue sa rivale, VOLT. Louis XIV, 27.
   Se supplanter, v. réfl. Travailler l'un contre l'autre pour se déposséder réciproquement.
   Pour se supplanter, ils [les fils de Nizam, en Inde] eurent recours tour à tour aux armes, aux trahisons, au poison, aux assassinats, RAYNAL Hist. phil. v, 34.
   XIIe s.
   E tu purceinsis mei de vertut à bataille, e supplantas les esdrechans [ceux qui se dressent] encuntre mei, Liber psalm. p. 21.
   Guarde mei, sire.... e de feluns humes delivre mei, chi penserent à supplanter les miens pas, ib. p. 217.
   XIIIe s.
   C'est la prescience divine Qui tout set et riens ne devine.... Ne n'a pas por ce sozplanté Pooir de franche volonté, la Rose, 17691.
   XIVe s.
   Qui aucun petitbien emprent, Et s'i commence à delitter, Li poet cils biens tant profiter, Qu'il en het les maus et despite Pour ce bien que en lui abbitte, Qui d'autres biens atrait plenté, Et en sont li mal susplanté, J. DE CONDÉ t. II, p. 165.
   XVe s.
   Par multitude de ses osts [Alexandre] supplanta la terre, humilia les regions, espoventa les peuples, CHASTEL. Chr. du duc Philippe, proesme..
   XVIe s.
   Pour autant qu'il sentoit son desir reprochable, sa passion incurable, et sa raison de tout poinct supplantée, il resolut d'abandonner la vie, AMYOT Démétr. 52.
   Si j'avois en ma possession les evenements incogneus, j'en penserois très facilement supplanter les cogneus, en toute espece d'exemples, MONT. III, 24.
   Provenç. sosplantar ; espagn. suplantar ; ital. soppiantare ; du lat. supplantare, de sub, sous, et planta, la plante du pied.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • supplanter — [ syplɑ̃te ] v. tr. <conjug. : 1> • XIV e; « renverser » v. 1120; lat. supplantare « faire un croc en jambe à qqn », « évincer », en lat. ecclés. 1 ♦ Passer devant (qqn), prendre la place de (qqn) en lui faisant perdre son crédit auprès de… …   Encyclopédie Universelle

  • supplanter — Supplanter. v. a. Faire perdre à quelqu un le credit, la faveur, l authorité, l establissement qu il avoit auprés d une autre personne. Il a supplanté son rival, supplanté tous ses concurrents. ils partageoient les bonnes graces du Prince, & ne… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Supplanter — Sup*plan ter, n. One who supplants. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • supplanter — index alternative (substitute), replacement, substitute Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • SUPPLANTER — v. a. Faire perdre à quelqu un le crédit, la faveur, l autorité, l établissement qu il avait auprès d une personne, le ruiner dans l esprit de cette personne, et se mettre à sa place. Il a supplanté son rival. Supplanter tous ses concurrents. On… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • supplanter — supplant ► VERB ▪ supersede and replace. DERIVATIVES supplanter noun. ORIGIN Latin supplantare trip up …   English terms dictionary

  • supplanter — noun see supplant …   New Collegiate Dictionary

  • SUPPLANTER — v. tr. Faire perdre à quelqu’un le crédit, la faveur, l’autorité, la situation qu’il avait, et se mettre à sa place. Il a supplanté son rival. Après avoir été longtemps populaire, il a été supplanté par d’autres dans la faveur publique. Vous… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • supplanter — noun Someone or something that supplants …   Wiktionary

  • supplanter — n. one who supplants, one who takes the place of another through force or intrigue …   English contemporary dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.