survivre


survivre
(sur-vi-vr') v. n.
   Il se conjugue comme vivre.
   Demeurer en vie après quelque personne ou quelque chose.
   Et, si la vérité se peut dire sans crime, C'est avecque plaisir qu'on survit à sa mort [d'un mauvais roi], MALH. II, 1.
   Heureux l'homme qu'un doux hymen unira avec elle ! il n'aura à craindre que de la perdre et de lui survivre, FÉN. Tél. XXII.
   Charles IX ne survécut pas longtemps à ces horreurs [Saint-Barthélemy], VOLT. Hist. parl. XXVIII.
   Mme de Maintenon survécut quatre ans au roi, GENLIS Mme de Maintenon, t. II, p. 275, dans POUGENS.
   Activement (cas auquel il a pour complément un nom de personne).
   Il a survécu tous ses enfants, VAUGEL. Q. C. 430.
   Je plains bien moins les morts que ceux qui les survivent, MAIRET Soliman, v, 11.
   On ne peut avoir, en servant ces sortes de malades [les pestiférés] que la malheureuse consolation de les voir mourir, ou la triste espérance de les survivre de quelques jours, FLÉCH. Duch. de Mont..
   La Vauguyon ne la survécut [sa femme] que d'un mois, SAINT-SIMON 14, 164.
   Fig. Vivre après la perte de quelque chose de précieux.
   Il n'est point permis de dire : survivre sa gloire, survivre sa réputation ; il faut dire toujours : survivre à sa gloire, à sa réputation, Acad. Observ. sur Vaugel. p. 182, dans POUGENS.
   La Providence a voulu que la reine survécût à ses grandeurs, afin qu'elle pût survivre aux attachements de la terre, BOSSUET Reine d'Anglet..
   Que craint-on d'un enfant [Astyanax] qui survit à sa perte ?, RAC. Andr. III, 4.
   Quelques auteurs, au rapport de Suétone.... disent qu'à son retour de Grèce.... il [Térence] perdit cent trente-huit pièces qu'il avait traduites de Ménandre, et qu'il ne put survivre à un tel accident, ROLLIN Hist. anc. Oeuvr. t. I, p. 224.
   Est-il une mort plus cruelle que de survivre à l'honneur ?, J. J. ROUSS. Hél. I, 68.
   Fig. En parlant des choses, subsister après.
   Mais que ma cruauté survive à ma colère ? Que, malgré la pitié dont je me sens saisir, Dans le sang d'un enfant je me baigne à loisir ? Non, seigneur, RAC. Andr. I, 2.
   Il est si rare que l'amitié survive ou succède à l'amour, DUCLOS Oeuvr. t. VIII, p. 183.
   Activement.
   Quoi ! ta rage, dit-il, n'est donc pas assouvie, Et tes déloyautés ont survécu ta vie !, ROTR. Antig. III, 2.
   Se survivre, v. réfl. Vivre après sa mort.
   Se survivre dans ses enfants, dans ses ouvrages, laisser après soi des enfants, des ouvrages qui perpétuent le souvenir du nom qu'on portait.
   Conserver son autorité après sa mort.
   [Louis XIV] voulant se survivre à lui-même, semblait avoir prétendu régner encore après sa mort, MONTESQ. Lett. pers. 92.
   Se survivre à lui-même, survivre à soi-même, perdre avant la mort l'usage des facultés naturelles.
   Il y avait longtemps qu'il avait le chagrin de se survivre à lui-même, GRIMM Corresp. t. I, p. 447.
   Fig. Tomber dans l'oubli.
   Le fameux cardinal Portocarrero mourut en ce temps-ci, après s'être longtemps survécu, SAINT-SIMON 249, 59.
   Dans le XVIIe et le XVIIIe siècles on disait encore au parfait défini : je survéquis ; aujourd'hui on ne dit plus que je survécus.
   Sa femme [d'Attalus, roi de Pergame] le survéquit, MALH. le XXXIIIe livre de T.-Live, ch. 21.
   Pas un ne survéquit d'un combat si funeste, MAIRET Mort d'Asdr. v, 2.
   L'amour qui nous unissait survéquit à l'espérance, J. J. ROUSS. Hél. III, 18.
   XIe s.
   [Il] Tut survesquiet e Virgile Omer, Ch. de Rol. CLXXXV.
   XIIIe s.
   Et il la prendroit à feme, et seroit roine d'Angleterre, si elle sourvivoit le roi son pere, Chron. de Rains, p. 12.
   Et aussi ont li aucun laissié aucune fois à lor femes, ou les femes à barons [maris], par tele condition que cil qui sorvivroit ne se remariast pas, BEAUMANOIR XII, 55.
   XVIe s.
   Impatient de survivre à cette perte, il se tua, MONT. II, 35.
   Combien survivent à leur propre reputation ?, MONT. III, 25.
   Quand de deux freres jumeaux l'un meurt et l'autre survit, le survivant s'appelle Vopiscus, AMYOT Cor. 15.
   Le meilleur est qu'un chef d'ost pour sa gloire, Ayant vaincu, survive sa victoire, ID. Pélop. et Marcell. comp. 5.
   C'est vergogne à un roi de survivre vaincu, GARNIER les Juives, 4.
   Wallon, surviké ; provenç. sobreviure ; catal. sobreviurir ; espagn. sobrevivir ; portug. sobreviver ; ital. sopravvivere ; du lat. supervivere, de super, sur, et vivere, vivre.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
SURVIVRE. Ajoutez :
   V. a. Survivre quelqu'un, lui survivre.
   S'il fût mort, vous ne l'eussiez pas voulu survivre, MALH. Lexique, éd. L. Lalanne..
   Ayant survécu longtemps Métrodorus, MALH. ib..

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • survivre — [ syrvivr ] v. <conjug. : 46> • 1080; de sur et vivre I ♦ V. tr. dir. Vx Survivre qqn, demeurer en vie après lui. « Le roi ne survécut guère le prince son fils » (Mme de La Fayette). II ♦ V. tr. ind. (1538) Mod. SURVIVRE À . 1 ♦ Demeurer en …   Encyclopédie Universelle

  • Survivre — Épisode de Prison Break Survivre Titre original Orientación Épisode Saison 3 Épisode 1 Invité(s) Danay Garcia, Jodi Lyn O Keefe, Chris Vance …   Wikipédia en Français

  • survivre — Survivre. v. n. Demeurer en vie aprés une personne avec qui en avoit quelque liaison, quelque rapport. Selon l ordre de la nature les enfants doivent survivre au pere. il est fascheux de survivre à ses amis. Il gouverne quelquefois l accusatif.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • survivre — Survivre, Superesse. Survivre à quelqu un, Superstitem esse alicui, Claudere lumina, Superesse alicui, Viuendo vincere aliquem. A fin qu il te survive, Vt vitae tuae superstes suppetat. Qui survit, et voit la Repub. destruite, Superstes Reip.… …   Thresor de la langue françoyse

  • SURVIVRE — v. n. (Il se conjugue comme Vivre. ) Demeurer en vie après une autre personne. Selon l ordre de la nature, les enfants doivent survivre à leur père. Il survécut à ses enfants. On ne peut vivre longtemps, qu on ne survive à plusieurs de ses amis.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SURVIVRE — v. intr. Demeurer en vie après une autre personne. C’est l’ordre de la nature que les enfants survivent à leurs parents. Il survécut à ses enfants. Quelle tristesse de survivre à ceux qu’on a le plus aimés! Fig., Survivre à son honneur, à sa… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • survivre — vi. SORVIVRE (Albanais 001), C. => Vivre. A1) survivre (ep. d un mot) : vivre onko (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Survivre — III гр., (avoir) P.p.: survécu Выжить, пережить, уцелеть Présent de l indicatif je survis tu survis il survit nous survivons vous survivez ils survivent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • Survivre avec les loups — (roman)  Cet article concerne le roman. Pour l adaptation cinématographique, voir Survivre avec les loups (film). Survivre avec les loups (titre original : Misha: A Mémoire of the Holocaust Years) est un récit de Misha Defonseca, écrit… …   Wikipédia en Français

  • Survivre, comment vaincre en milieu hostile — est un livre du médecin français Xavier Maniguet, publié aux Éditions Albin Michel en 1988 traitant du survivalisme. Thèmes Ce livre est une bible de la survie en milieu hostile, avec de nombreuses informations pour améliorer ses chances de… …   Wikipédia en Français