bloquer


bloquer
(blo-ké) v. a.
   Fermer par un blocus les avenues d'une place, les approches d'un port, etc. Bloquer une place, un port.
   Mais ils n'en eurent pas sitôt fermé les portes Qu'on vit pour le bloquer avancer tes cohortes, MAIR. M. d'Asdrubal, I, 3.
   Au jeu de billard, pousser droit et avec force une bille dans une des blouses.
   Terme d'imprimerie. Mettre à la place d'une lettre qui manque pour la composition, une autre lettre renversée en attendant celle dont on a besoin.
   Terme de maçonnerie. Remplir de mortier et de moellon sans ordre les vides d'un ouvrage.
   Lever des murs de moellon d'une grande épaisseur le long des tranchées, sans les aligner au cordeau.
   Terme de marine. Mettre de la bourre sur du goudron entre deux bordages quand on double un vaisseau.
   Se bloquer, v. réfl. En termes de fauconnerie, l'oiseau se bloque, lorsqu'il demeure comme suspendu en l'air, sans battre de l'aile.
   XVe s.
   M. Quelz gens sont-ce ? B. Gros marchesens, Qui se font bien servir des gens ; Mais de payer querez qui bloque, VILLON Baillev. et Malep..
   XVIe s.
   Bouillé et Puy-Gaillard, qui avoient blocqué Tiffauges, et assiegé Montaigu...., D'AUB. Hist. I, 282.
   Chastillon blocqué dans Montpellier, D'AUB. ib. II, 300.
   Et encores le pont pour en sortir estoit affronté et bloqué [pour sa défense] de bons retranchemens garnis de mousqueterie, D'AUB. ib. II, 436.
   Bloc ; comparez blocus.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bloquer — [ blɔke ] v. tr. <conjug. : 1> • XVe; de bloc I ♦ 1 ♦ Réunir, mettre en bloc. ⇒ grouper, 1. masser, réunir. Bloquer deux paragraphes. Bloquer les jours de congé. Vote bloqué : procédure parlementaire par laquelle l assemblée est contrainte… …   Encyclopédie Universelle

  • bloquer — BLOQUER. v. act. Il n est guère d usage que dans ces phrases, Bloquer une Place, bloquer un Camp fortifié, qui signifie, Occuper avec des troupes toutes les avenues d une Place, d un Camp.Bloquer, en termes de Maçonnerie, signifie, Remplir de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bloquer — BLOQUER. v. a. Investir, occuper toutes les avenuës. Bloquer une place. cette ville n est pas encore assiegée, mais elle est bloquée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bloquer — Bloquer, C est serrer et arrester un marché de quelque chose avec quelqu un …   Thresor de la langue françoyse

  • BLOQUER — v. a. Occuper avec des troupes toutes les avenues d une place, d un camp, ou, avec des vaisseaux, toutes les approches d un port, de manière qu il n y puisse entrer aucun secours d hommes ni de vivres. Bloquer une place, un camp fortifié. Bloquer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bloquer — vt. , serrer /// coincer bloquer fortement : BLyOKÂ (Villards Thônes, Table.290 | Albanais.001), C. bl(y)ôke (290 | 001). E. : Mordre. A1) bloquer, gripper, (un mécanisme, une lame de faucheuse avec du foin trop mouillé, un battoir de batteuse en …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • BLOQUER — v. tr. Réunir en bloc. Supprimer un alinéa et bloquer les deux paragraphes. Il signifie spécialement, en termes d’Architecture, Garnir d’une maçonnerie de pierres brutes noyées dans du mortier l’entre deux des parements d’un mur, l’intérieur… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bloquer — v.t. Recevoir, encaisser : Bloquer une pèche …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Bloquer — Blocage Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • bloquer — Abandonner …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.