utilité


utilité
(u-ti-li-té) s. f.
   Qualité d'être utile, de servir à quelque chose.
   La cupidité fait que, dans l'administration des choses spirituelles, on met sa fin principale dans l'utilité temporelle qui en revient, PASC. Réfut. de la rép. à la 12e lett..
   La fondation des filles de la Croix, qui instruisent des jeunes filles, et dont on reçoit en plusieurs villes une fort grande utilité, SÉV. 8 avr. 1671.
   Ceux auxquels saint Augustin a dit ce beau mot : Vous perdez l'utilité de vos souffrances, BOSSUET 2e sermon pour le dim. des Rameaux, 3.
   Et [M. de Lamoignon] ne voulut, dans toutes ses actions.... d'autre but que l'utilité publique, d'autre récompense que la gloire de bien faire, FLÉCH. Lamoignon..
   L'utilité générale et le consentement commun doivent être les deux grandes règles de nos actions, DIDER. Opin. des anc. philos. (Épicurisme)..
   Cela n'est d'aucune utilité, cela n'est d'aucun usage, ne sert à rien.
   L'utilité de..., au sens actif, ce à quoi sert une chose.
   L'utilité de l'histoire n'est affaiblie que par ceux qui ne savent pas l'écrire, et n'est méconnue que de ceux qui ne savent pas la lire, BARTHÉL. Anach. ch. 65.
   L'utilité de, au sens passif, l'avantage retiré par.
   Ne promettez-vous vos soins à l'Église qu'à ce prix-là ? ce n'est donc pas son utilité que vous vous proposez, c'est la vôtre, MASS. Conférences, Ambit. des clercs..
   Au plur.
   Voilà ce qui m'est venu en pensée touchant le but, les utilités et les parties du poëme dramatique, CORN. 1er disc..
   Cette suite des empires, même à la considérer plus humainement, a de grandes utilités, principalement pour les princes, BOSSUET Hist. III, 1.
   Cet esprit de charité pure, toujours prête à renoncer à soi-même pour servir aux utilités et au salut du prochain, BOSSUET Panég. St Pierre Nolasque..
   En économie politique, faculté qu'ont les choses de pouvoir servir à l'homme, de quelque manière que ce soit.
   Au plur. Terme de théâtre. Les emplois, les rôles utiles et non brillants de la pièce.
   XIIe s.
   Quel utilitet el mien sanc, dementres que [pendant que] je descent en corruptiun ?, Liber psalm. p. 35.
   Non mie por acusier sa cité, mais por traitier la comune utilité, Machab. II, 4.
   Lo deseier [désir] d'utiliteit, Job, p. 454.
   XIVe s.
   Les utilités pour quoi les mendibles [mâchoires] desous se meuvent sans celes desus, H. DE MONDEVILLE f° 19, verso..
   À l'utilité du commun, laquele doit estre devant selonc le philosophe, H. DE MONDEVILLE f° 4.
   Pour le profist de l'utilitei et l'accroissance de la ville, Bibl. des ch. 6e série, t. III, p. 594.
   XVIe s.
   Ces utilitez [de l'histoire] si notables sont partout accompagnées de delectation singulière, AMYOT Préf. XIII, 40.
   D'abondant m'invitez à la continuation de l'histoire pantagrueline, alleguant les utilités et fruictz perceus en la lecture d'icelle, RAB. Pant. IV, Anc. prol..
   Tout fut juré et conclud, à la charge que la moitié des utillitez du gouvernement appartiendroit à la Boulloie (bien qu'absent), pource qu'il faisoit la plus part des frais, D'AUB. Hist. II, 359.
   Provenç. utilitat ; espagn. utilidad ; ital. utilità ; du lat. utilitatem, de utilis, utile

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • utilité — [ ytilite ] n. f. • 1120; lat. utilitas 1 ♦ Caractère de ce qui est utile. Utilité d un instrument, d une méthode. « l utilité directe de l art, théorie puérile » (Hugo). Être d une grande utilité à qqn, sans utilité. Ce ne m est d aucune utilité …   Encyclopédie Universelle

  • Utilite — Utilité « Utile » redirige ici. Pour l album de Julien Clerc, voir Utile (album). En économie, l utilité est une mesure du bien être ou de la satisfaction obtenue par la consommation, ou du moins l obtention, d un bien ou d un service.… …   Wikipédia en Français

  • utilité — Utilité. s. f. Profit. Cela n est pas de grande utilité. utilité publique. cet employ luy apportera de l utilité. pour vostre honneur & pour vostre utilité. il en tirera de l utilité. quelle utilité vous en revient il. On dit, qu Une chose n est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • utilité — Utilité, Vtilitas, Commodum, Commoditas …   Thresor de la langue françoyse

  • Utilité — « Utile » redirige ici. Pour l album de Julien Clerc, voir Utile (album). L utilité (en économie) est une mesure du bien être ou de la satisfaction obtenue par la consommation, ou du moins l obtention, d un bien ou d un service. Elle… …   Wikipédia en Français

  • UTILITÉ — s. f. Profit, avantage. Cela n est pas de grande utilité, d une grande utilité. Utilité publique. Utilité particulière. Quelle utilité vous en revient il ? Je n en vois pas l utilité.   Cela n est d aucune utilité, Cela n est d aucun usage, ou… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • UTILITÉ — n. f. Caractère de ce qui est utile. Cela n’est pas de grande utilité. C’est une chose d’une grande utilité. Utilité publique. Utilité particulière. Je n’en vois pas l’utilité. Cela n’est d’aucune utilité, Cela n’est d’aucun usage, cela ne sert… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • utilité — n.f. Petit rôle : Jouer les utilités (spect.) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • utilité — nf. UTILITÂ (Albanais, Notre Dame Bellecombe) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Utilité (économie) — Utilité « Utile » redirige ici. Pour l album de Julien Clerc, voir Utile (album). En économie, l utilité est une mesure du bien être ou de la satisfaction obtenue par la consommation, ou du moins l obtention, d un bien ou d un service.… …   Wikipédia en Français