veuf


veuf
veuf, veuve
(veuf, veu-v' ; au plur. masc. l's ne se lie pas : des veuf inconsolables, et non des veuf-z inconsolables ; Vaugelas remarque que dans plusieurs provinces on prononçait vève, ce qu'il réprouve) adj.
   De qui la femme est morte, et qui n'est point remarié ; de qui le mari est mort et qui n'est point remariée.
   J'eusse été plutôt veuf d'une méchante femme, TRISTAN Mort de Chrispe, v, 8.
   Veuve à dix-huit ans, princesse du sang, et aussi riche que belle, elle [la princesse de Conti] eut de quoi se consoler, Mme DE CAYLUS Souvenirs, p. 228, dans POUGENS.
   Il vous a dit qu'il était veuf ; sa femme m'a dit aussi qu'elle était veuve ; ils ont la rage tous deux de vouloir être veufs, LE SAGE Turc. v, 10.
   Fig. Privé de.
   Par moi, braves héros, sont veuves à la fois Vos femmes de maris et vos villes de rois, ROTROU Antig. I, 6.
   [Rome] Veuve d'un peuple-roi, mais reine encor du monde, GILB. Ode à Monsieur sur son voyage en Piémont.
   Les soldats de Ney et ceux de la division Gudin, veuve de son général...., SÉGUR Hist. de Nap. VI, 8.
   Il n'est plus [un ami d'enfance], notre âme est veuve, LAMART. Harm. II, 1.
   Église veuve, église collégiale qui a été cathédrale et dans laquelle il y avait anciennement un évêque.
   S. m. et f. Un veuf, une veuve. Elle a épousé un veuf.
   Entre la veuve d'une année Et la veuve d'une journée La différence est grande.... L'une fait fuir les gens, et l'autre a mille attraits, LA FONT. Fabl. VI, 21.
   Je plains les pauvres mères, Mme de Saucourt et Mme de Cauvisson ; pour les jeunes veuves, elles ne sont guère à plaindre : elles seront bien heureuses d'être leurs maîtresses ou de changer de maîtres, SÉV. Lett. à Bussy, 12 juillet 1690.
   Que le monde voit peu de ces veuves dont parle saint Paul, qui, vraiment veuves et désolées, s'ensevelissent, pour ainsi dire, elles-mêmes dans le tombeau de leurs époux, BOSSUET Anne de Gonz..
   Cette terrible sentence de saint Paul : la veuve qui passe sa vie dans les plaisirs, est morte toute vive, BOSSUET ib..
   Combien donc en devrait-on pleurer comme mortes, de ces veuves jeunes et riantes, que le monde trouve si heureuses !, BOSSUET ib..
   Épouser une veuve, en bon français, signifie faire sa fortune : il n'opère pas toujours ce qu'il signifie, LA BRUY. VI.
   L'habillement des veuves était assez semblable à celui de nos religieuses, SAINT-FOIX Ess. Paris, Oeuv. t. IV, p. 223, dans POUGENS.
   La veuve Calas est à Paris, dans le dessein de demander justice ; l'oserait-elle, si son mari eût été coupable ?, VOLT. Lett. d'Argental, 11 juin 1762.
   La veuve du surintendant Fouquet mourut cette année [1724], DUCLOS Oeuv. t. v, p. 271.
   La veuve la plus sage est toujours assez folle Pour se remarier...., LACHAUSSÉE Gouvern. I, 1.
   Fig. Le denier de la veuve, ce qu'on donne en prenant sur son nécessaire.
   Fig. Avoir affaire à la veuve et aux héritiers, voy. héritier.
   S. f. Parmi les fleuristes, la veuve, tulipe panachée de blanc et de violet.
   Il la quitte pour l'orientale, de là il va à la veuve, LABRUY. XIII.
   Veuve ou fleur de veuve, scabieuse à fleurs d'un noir pourpré, scabiosa atro-purpurea, L.
   Veuve, oiseau d'Afrique, ainsi dit à cause de la couleur de son plumage et de sa queue traînante, emberiza paradisea, L. ordre des passereaux.
   Les voyageurs disent que les veuves font leur nid avec du coton ; que ce nid a deux étages ; que le mâle habite l'étage supérieur, et que la femelle couve au rez-de-chaussée, BUFF. Ois. t. VII, p. 218.
   Espèce de papillon.
   Espèce de singe d'Amérique.
   En argot, la veuve, la guillotine.
   Mon père a épousé la veuve, V. HUGO le Dern. jour d'un condamné, XXIII.
   XIe s.
   Primerament rendrat l'um à la vedve dix solz...., Lois de Guill. 9.
   XIIe s.
   Tant cum il vesqui puis, sainte vie mena ; De servir sun seignur quanqu'il pout se pena, Vedves e orphenins e povres guverna, Th. le mart. 126.
   XVe s.
   Si demeura le roi Charles de France vefve, ni oncque depuis se remaria, FROISS. II, II, 19.
   Or t'a la mort prins, dont c'est grant pité ; Car laissié as mainte poure orphenine, Veufve de toy ; chiere suer et cousine, Je suy pour toy en grant perplexité, E. DESCH. Poésies mss. f° 370.
   Je feuz en mon jeune aage bachelier.... mais en mes anciens jours je demeuray vefve de femme et de enfans, Perceforest, t. III, f° 93.
   XVIe s.
   Suis je donq veuf de mes sacrez rameaux ?, DU BELLAY II, 28, verso..
   La terre aussi, qui n'a guere estoit veuve, Promet de fruits une accroissance pleine, DU BELLAY II, 29, verso..
   Les veufves nuicts, et l'aiguillon qui touche Les tendres cueurs en leur deserte couche, DU BELLAY VII, 58, recto..
   Il ordonna aussi que les femmes vefves demourassent en viduité dix ans pour le moins après le decès de leurs maris, AMYOT Numa, 20.
   L'empereui [Charles-Quint], par cette conversion, fit tort à sa reputation, et à ses terres, et à ses serviteurs qui demeurerent ainsy veufs d'un si bon maistre, BRANT. Cap. estr. t. II, p. 98.
   Wallon, vef, veuf et veuve ; picard, vaive, veuf et veuve ; Berry, vef, veuf, véfe, veuve ; bourguig. vaive, veuve ; provenç. veuva, vezoa, veuve ; espagn. viuda ; portug. viuva ; ital. vedovo, veuf, vedova, veuve ; du lat. viduus, vidua, veuf, veuve, qu'on rattache au sanscrit vidhava, veuve, vi, sans, et dhava, époux. Cependant il faut remarquer le sens de rendre vide qu'a viduare. Est-ce un autre mot ?

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • veuf — veuf …   Dictionnaire des rimes

  • veuf — veuf, veuve [ vɶf, vɶv ] adj. et n. • 1596; de veuve adj. m. (1226) pris comme fém.; vedve n. f. 1050; lat. vidua, de viduus « vide, privé de » → viduité I ♦ Adj. Dont le conjoint est mort. Un homme veuf, une femme veuve. Être veuf de qqn. « Vous …   Encyclopédie Universelle

  • veuf — VEUF, Veuve. s. Celuy dont la femme est morte, Celle dont le mary est mort. Un homme veuf. une femme veuve. il est veuf, elle est veuve pour la seconde fois. une pauvre veuve desolée. riche veuve. Dieu est le protecteur des veuves & des orphelins …   Dictionnaire de l'Académie française

  • VEUF — EUVE. adj. (F se prononce, même au pluriel.) Celui dont la femme est morte, et qui n est point remarié ; Celle dont le mari est mort, et qui n est point remariée. Un homme veuf. Une femme veuve. Il est veuf. Elle est veuve pour la seconde fois.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • veuf — an. (ms., mpl., fs., fpl.) vavo (Jarrier) / VÈVO (Albanais, Annecy, Arvillard, Billième, Ferrières, Reyvroz, Saxel.2, Tignes, Villards Thônes) / veuvo (Cordon, Table) / vévo (Albertville) / vèvou (Macôt Plagne), A, E || m., vêvo (Aussois, Avrieux …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Veuf — Veuvage Voir « veuvage » sur le Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

  • VEUF, VEUVE — adj. Celui dont la femme est morte, celle dont le mari est mort. Un homme veuf. Une femme veuve. Il est veuf. Elle est veuve pour la seconde fois. Elle est veuve d’un tel. Substantivement, Elle va épouser un veuf. Une riche veuve. Plaider pour la …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Dendrocygne Veuf — Dendrocygne veuf …   Wikipédia en Français

  • Dendrocygne veuf — Den …   Wikipédia en Français

  • Le Veuf — Il Vedovo Le Veuf (titre original : Il Vedovo) est un film italien réalisé par Dino Risi, sorti en 1959. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 …   Wikipédia en Français