volant

volant
volant, ante 1.
(vo-lan, lan-t') adj.
   Qui a la faculté de voler, quoique appartenant à une classe d'êtres qui ne jouit pas de ce pouvoir. Un poisson volant. Un dragon volant.
   Ô dieux ! ce char volant, disparu dans la nue, La dérobe à sa peine, aussi bien qu'à ma vue, CORN. Médée, v, 8.
   Qu'une volante escorte Vous conduise au travers Des noires vapeurs des enfers, QUIN. Alceste, IV, 5.
   Terme de blason. Se dit d'un oiseau représenté les ailes étendues dans toute leur largeur.
   Fig. Pistole volante, voy. pistole.
   Fusée volante, fusée attachée à une baguette et qui s'élève d'elle-même en l'air quand on y a mis le feu.
   Terme de peinture. Draperie volante, draperie légère, qui paraît agitée par le vent.
   Qui se meut avec rapidité comme s'il volait.
   Ces sortes d'ennemis volants ou invisibles [les protestants poursuivis lors de la révocation de l'édit de Nantes] donnent des peines infinies.... car ils disparaissent en un moment, et, dès qu'on a le dos tourné, ils ressortent de leurs tanières, SÉV. 16 mars 1689.
   Terme de guerre. Camp volant, petite armée chargée de faire des courses sur les ennemis, ou de les observer.
   Je trouve un si grand mouvement partout, que le camp volant de Boufflers ne demeurera pas sans rien faire, SÉV. 580.
   Fig. et familièrement. Être en camp volant, n'avoir pas de demeure, de situation fixe, être exposé à se déplacer à tout moment.
   Terme de guerre. Artillerie volante, nom donné autrefois à l'artillerie à cheval.
   Pont volant, corps flottant retenu à l'extrémité d'un cordage fixé, en amont, au milieu de la rivière ; il passe d'une rive à l'autre par l'action du courant, auquel on le présente obliquement.
   Sape volante, tranchée pour l'exécution de laquelle on place une file de gabions jointifs qu'on remplit de terre.
   Il se dit de certaines choses qu'on place et qu'on déplace à volonté, ou de choses qui n'ont point de place fixe. Escalier volant.
   Table volante, petite table qu'on déplace à volonté, et qu'on appelle aujourd'hui table à ouvrage.
   Assiettes volantes, assiettes qui ne font pas partie du service et sur lesquelles on apporte quelques mets légers.
   Terme de marine. Se dit de toutes les parties du gréement qui ne sont placées et employées que momentanément. Manoeuvres volantes. Cabestan volant.
   Feuille volante, feuille d'écriture ou d'impression qui n'est attachée à aucune autre.
   Nous ne voyons pas assez l'abbé Bigorre ; il vous enverra ce soir une belle feuille volante, SÉV. 504.
   Le parlement tâcha de se venger, en faisant écrire sur une feuille volante de registres secrets et fugitifs, qu'il n'avait ni pu ni dû opiner au lit de justice, SAINT-SIMON 518, 126.
   Ce n'est pas un grand ouvrage, mais c'est l'ouvrage d'un grand peintre ; ce qu'on peut toujours dire des feuilles volantes de Voltaire ; on y retrouve le signe caractéristique, l'ongle du lion, DIDER. Salon de 1767, Oeuv. t. XIV, p. 251, dans POUGENS.
J'ai ouï dire qu'Addison, Pope, Steele, etc.
   s'amusaient aussi à faire des feuilles volantes ; on les recevait le matin, on les lisait à déjeuner ; et les feuilles n'ont été ni brûlées ni dispersées, GENLIS Veillées du château t. III, p. 102.
   Les harangues de Cicéron parurent en feuilles volantes, P. L. COUR. Pamphlet des pamphl..
   Fig.
   Voilà [le sable] la faveur sur quoi l'on bâtit, et voilà la feuille volante à quoi l'on s'attache, SÉV. 19 août 1676.
   Par extension, brochure très mince.
   Une cargaison de petites pièces comiques, d'opéras, de feuilles volantes m'est venue ; ah ! mon ami, quelle barbarie ! quelle misère ! la nature est épuisée, VOLT. Lett. Thiriot, 24 sept. 1735.
   Escadron volant, voy. escadron.
10°   Petite vérole volante, voy. petite VÉROLE.
11°   Cachet volant, voy. cachet.
   XVe s.
   Lequel Besson, qui estoit Breton et compaignon volant [homme de passage], qui n'avoit femme ne enfans ne rien que son corps, DU CANGE volagius..
   Il veoit la banniere qui reluysoit pour l'or et l'argent des vestures de l'ymage et des escussons volans qui estoient en la champaigne, Perceforest, t. I, f° 138.
   XVIe s.
   Rentes constituées à prix d'argent, communement dites volantes, Coust. gén. t. II, p. 1075.
   Si quelque philosophe vollant, pour se moquer de la simplicité de nostre foy, dist...., CALV. Instit. 1041.
   Voler 1.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
1. VOLANT. Ajoutez :
12°   Dans la marine, gardien volant, gardien qui n'est pas à poste fixe.
   Périneau (Timothée), gardien volant, mort (le 16 avril 1874) titulaire d'une pension de retraite, Bullet. des lois, XIIe série, partie supplém. 2e sem. 1874, n° 735, p. 1392.
13°   Dans le département de la Mayenne, terres volantes, terres qui n'appartiennent pas à un corps de ferme, les Primes d'honneur, p. 220, Paris, 1874.
14°   S. m. Un volant, une feuille détachée d'une souche.
   Deux carnets, l'un donnant le détail par nature des valeurs existant matériellement en caisse à la fin de chaque journée, l'autre présentant sur une souche et un volant, destiné à servir de bordereau, la composition de chaque versement, Douanes, 2e div. 4e bur. Lettre commune du 19 juin 1873, n° 102.
   Il se procurait des quittances ou volants, extraites du registre à souche ; et, à l'aide de ces quittances ou volants, il donnait à des débitants illettrés ou inexpérimentés décharge des sommes que ceux-ci lui avaient payées sur sa demande et qu'ils ne devaient pas, Gaz. des Trib. 24 janv. 1877, p. 78, 3e col..
15°   Terme de construction. Portée, longueur comprise entre les supports.
   Un vaste grenier dont on a jeté les murs de refend par terre pour en faire une seule pièce, si grande maintenant, si disproportionnée, que le plancher a trop de volant, et qu'il s'effondrerait sur l'étage inférieur, si les enfants, toujours surveillés, n'étaient forcés de modérer leurs ébats, MAXIME DU CAMP Rev. des Deux-Mondes, 15 févr. 1873, p. 803.
————————
volant 2.
(vo-lan) s. m.
   Petit cône de bois, de liége, etc. percé de plusieurs trous où l'on fait entrer des plumes, et que l'on lance en l'air avec des raquettes.
   Ils [les enfants] sont contents, pourvu qu'ils changent de place ; un volant ou une boule suffit, FÉN. Éduc. filles, 5.
   On donne aussi ce nom au jeu dans lequel on lance le volant avec des raquettes.
   Songez que vous entendrez dire à votre enfant : J'ai dansé toute la nuit avec Mme de la Fayette, j'ai joué au volant et à mille petits jeux...., SÉV. 606.
   Quand un enfant joue au volant, il s'exerce l'oeil et le bras à la justesse, J. J. ROUSS. Ém. II.
   Aile de moulin à vent. Un des quatre volants est cassé.
   Nous voyons ces messieurs les galants Marcher écarquillés ainsi que des volants, MOL. Éc. des mar. I, 1.
   Terme de mécanique. Masse pesante animée d'un mouvement de rotation et destinée à prévenir les écarts de vitesse d'un mécanisme, lorsque la force qui le meut ou la résistance qui est à surmonter n'est pas constante.
   Volant à ailettes, modérateur qui met en jeu la résistance de l'air.
   Terme de métallurgie. Caisse supérieure d'un soufflet, celle qui est mise en mouvement.
   Terme de chasse. Se dit de perches pliantes sur lesquelles les oiseleurs tendent des gluaux.
   Nom donné par les Arabes à certaines compositions formées de salpêtre, de soufre et de charbon, qui avaient la propriété de se mouvoir en brûlant, et qui étaient analogues à nos compositions de poudre à canon.
   Bande d'étoffe plissée ou froncée posée comme garniture sur une jupe, un mantelet, un fichu, etc.
   Pas de suaire en toile fine, Mais drapez-moi dans les plis blancs De ma robe de mousseline, De ma robe à treize volants, TH. GAUTIER Émaux et camées, Coquetterie posthume.
   Anciennement, habit en forme de surtout, dont la plus grande partie était sans doublure, pour le rendre plus léger.
   Le 28 juillet 1756, il était arrivé chez elle deux hommes.... l'un.... vêtu d'un volant cannelle..., Pièces du procès de Damiens, dans FR. MICHEL, argot.
Satire sur les cerceaux, paniers, criardes et manteaux volants des femmes, et sur leurs autres ajustements, avec la réponse des femmes, dans FR. MICHEL, ib.
   Volant d'étang, nénuphar.
   Volant doré, espèce de lépidoptère nocturne.
   XIIIe s.
   Et de tant qu'il muet [moud] à un volant, de tant doit paier li censsier demie censse, TAILLIAR Recueil, p. 452.
   Voler 1.
————————
volant 3.
(vo-lan) s. m.
Terme d'agriculture et de jardinage. Nom de la faucille dans les environs de Genève, et du croissant ordinaire des jardiniers dans quelques cantons. Faucilles le cent pesant estimé 10 livres, faux ou volants le cent pesant estimé 10 livres, Déclar. du roi, nov. 1640, tarif.
   XIVe s.
   Volin, DU CANGE volana..
   XVe s.
   Loys Bonneau ayant un baston ferré appelé volant.... frappa du bout du manche de sondit volant, DU CANGE ib..
   Guillaume Dalmas tenant en sa main ung voulain, autrement dit goyart, DU CANGE ib..
   Vollain ou petite serpe, DU CANGE ib..
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
3. VOLANT. Ajoutez :
   Dans la Haute-Garonne, fer volant, sorte de faucille.
   Le gendarme T.... s'assurait de F.... qui était armé d'un fer volant..., enfin F.... s'avança vers lui en l'injuriant et en le menaçant de son fer volant ; F.... se dirigea vers le garde particulier B.... et, portant la pointe de son fer volant sur sa poitrine, il lui dit..., Gaz. des Trib. 9-10 mars 1874, p. 237, 1re col..
   Haut volant, instrument de boucherie.
   Ils arrachent le vieillard de son lit, et lancent vers lui, l'un [boucher] plusieurs coups de son haut volant, l'autre de sa plane de sabotier, Gaz. des Trib. 14 févr. 1877, p. 153, 1re col..

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

См. также в других словарях:

  • Volant — (de) …   Kölsch Dialekt Lexikon

  • Volant — Borough de los Estados Unidos Un granero en Volant …   Wikipedia Español

  • Volant — Vo lant (?; 277), a. [L. volans, antis, p. pr. of volare to fly: cf. F. volant.] 1. Passing through the air upon wings, or as if upon wings; flying; hence, passing from place to place; current. [1913 Webster] English silver now was current, and… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • volant — Volant, [vol]ante. adj. v. Qui a la faculté de voler, Dragon volant. poissons volans. On appelle, Cerf volant, Un petit insecte, qui est une espece de haneton avec de petites cornes. Cerf volant, est aussi une petite machine de papier avec des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Volant — Sm Besatz, Steuerrad per. Wortschatz arch. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. volant, zu frz. voler fliegen , aus l. volāre. Die Bedeutung Steuerrad aus den älteren Bedeutungen Flügel einer Windmühle, Schwungrad .    Ebenso nndl. volant,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Volant — Volant, PA U.S. borough in Pennsylvania Population (2000): 113 Housing Units (2000): 64 Land area (2000): 0.113989 sq. miles (0.295230 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.113989 sq. miles (0.295230 …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Volant, PA — U.S. borough in Pennsylvania Population (2000): 113 Housing Units (2000): 64 Land area (2000): 0.113989 sq. miles (0.295230 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.113989 sq. miles (0.295230 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • volant — [vō′lənt] adj. [< Fr or L: Fr volant < L volans, prp. of volare, to fly] 1. flying or capable of flying 2. nimble; agile; quick 3. Heraldry represented as flying [a crane volant] …   English World dictionary

  • Volant [1] — Volant (v. lat.), fliegend, flatternd …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Volant [2] — Volant (fr. spr. Wolang), 1) der Federball; 2) loser Besatz, Falbel …   Pierer's Universal-Lexikon


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»