économie

économie
(é-ko-no-mie) s. f.
   Bon ordre dans la conduite et l'administration de tout établissement qui s'alimente par la production et la consommation.
   L'économie est le jugement appliqué aux consommations, J. B. SAY. Traité, 1841, p. 455.
   L'économie ne veut rien consommer en vain ; l'avarice ne veut rien consommer du tout, J. B. SAY. ib..
   Économie domestique ou privée, administration d'un ménage privé, d'une maison.
   C'est une erreur dans l'économie domestique, ainsi que dans la civile, que...., J. J. ROUSS. Hél. IV, 10.
   L'économie privée nous enseigne à régler convenablement les consommations de la famille, J. B. SAY Traité, 1841, p. 453.
   Économie rurale, l'ensemble des règles et des moyens qui font obtenir de la terre la plus grande somme de produits, aux moindres frais, et pendant un temps indéterminé, ainsi que les principes qui doivent guider dans l'emploi de ces produits.
   Économie politique, science qui traite de la production, de la distribution et de la consommation des richesses. Traité d'économie politique.
   Il a quitté la théologie pour l'histoire, comme vous pour l'économie politique, VOLT. Lett. Morellet, 14 juillet 1769.
   L'économie politique regarde les intérêts de quelque nation que ce soit, ou de la société en général, J. B. SAY Cours, 1840, t. II, p. 510.
   L'économie politique n'est pas autre chose que l'économie de la société, J. B. SAY ib. t. I, p. 1.
   
   L'économie politique paraît avoir désigné anciennement la politique théorique, ce qui a rapport à la constitution intérieure et extérieure des États, Traité d'économie politique, par A. DE MONT-CHRESTIEN, Rouen, 1615.
   Économie publique ou nationale, observations et règles qui concernent les intérêts d'une nation considérée en particulier.
   Économie sociale, l'ensemble des conditions morales et matérielles des sociétés. Se dit aussi pour économie politique.
   Économie industrielle, l'ensemble des moyens et des règles de la production industrielle.
   L'économie industrielle, qui n'est que l'application de l'économie politique aux choses qui tiennent à l'industrie, J. B. SAY Cours, 1840, t. I, p. 34.
   Économie charitable, étude des règles pratiques de la charité et de l'organisation des institutions de bienfaisance.
   Fig. Bon emploi d'une chose quelconque.
   Ce n'est pas assez d'avoir de grandes qualités ; il faut en avoir l'économie, LA ROCHEF. Réflex. 159.
   Épargne dans la dépense.
   On met dans les finances un vieux prodigue qui, en sa jeunesse, a fait cession de biens, mais qui parle admirablement de l'économie, BALZ. Arist. ou de la cour, Disc. 2.
   Je le trouve original sur l'économie, SÉV. 317.
   Une grosse chère, une petite économie, HAMILT. Gramm. 2.
   Comme la perte au jeu allait à des sommes assez fortes, elle déplut à l'économie de M. Colbert, qui en parla au roi, même avec quelque soupçon, FONTEN. Dangeau..
   J'appellerais volontiers l'économie la seconde providence du genre humain, MIRABEAU Collection, t. V, p. 410.
   Les biens qu'acquiert une utile industrie, Ou ceux que la vertu doit à l'économie, M. J. CHÉN. Gracques, II, 3.
   Mais vivre en tout d'économie, Moins prodiguer et mieux jouir.... Mes amis, ce n'est pas vieillir, BÉRANG. Vieillesse..
   Économie de bouts de chandelle, voy. chandelle.
   Construire, exécuter des travaux par économie, construire sans l'intervention d'un entrepreneur, en traitant directement avec les ouvriers et les fournisseurs.
   Le résultat de l'épargne, l'argent mis de côté. Faire des économies.
   Arrangement réciproque et concourant des parties d'un ensemble, soit matériel, soit intellectuel.
   Il n'est pas juste que tout un corps souffre et que son économie soit troublée pour mettre quelqu'un de ses membres plus à son aise que les autres, VAUBAN Dîme, p. 107.
   L'économie d'une pièce de théâtre, RAC. Déd. de Britann..
   Rien ne vous est caché de l'économie des corps, LA BRUY. XIV.
   Tout est disposé dans l'univers avec une économie digne de l'auteur de la nature, MASS. Carême, Prosp..
   Ce qu'on admire dans Démosthène, c'est le plan, la suite, l'économie du discours, ROLLIN Traité des Ét. liv. IV, ch. 1.
   Je ne connais d'erreurs capitales en physique que celles qui nous donnent une fausse économie de la nature, VOLT. Mém. sur un ouv. de phys..
   La division de l'Église universelle en diverses sections ou diocèses est une économie d'ordre et de police ecclésiastique, MIRABEAU Collection, t. IV, p. 342.
   L'économie présente, le monde tel qu'il est constitué.
   L'âne est placé dans l'économie présente bien au-dessus de l'araignée, et il conservera dans un autre état la prééminence qu'il a sur elle, BONNET Palingénés. 14e part. ch. 3.
   L'ancienne économie, s'est dit quelquefois pour l'ancienne loi, l'ancien testament.
   Il y avait eu sous l'ancienne économie des miracles ou des signes d'une très grande publicité, BONNET ib. 19e part. ch. 7.
   Ensemble des parties qui constituent l'homme ou les animaux ; l'ensemble des lois qui régissent l'organisation des animaux et des végétaux.
   Le moindre vaisseau qui se rompt ou qui se bouche, interrompant le cours du sang et des humeurs, ruine l'économie de tout le corps, NICOLE Ess. de mor. 1er traité, ch. 4.
   L'étude profonde, que M. Duhamel avait faite de l'économie végétale, lui avait montré entre les plantes et les animaux une foule d'analogies frappantes, CONDORCET Duhamel..
   XIVe s.
   Yconomie est art de gouverner ung hostel et les appartenances pour acquerir richesses, ORESME Eth. 11.
   XVe s.
   Semences ne se manient mie, L'homme n'en sçait oeconomie, Traité d'alchim. 832.
   XVIe s.
   Feraulez, qui sentoit poiser sur ses espaules l'importunité de l'oeconomie, ainsi qu'elle faict à moy, MONT. I, 317.
   Lat. oeconomia, en grec (voy. économe).

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

См. также в других словарях:

  • économie — [ ekɔnɔmi ] n. f. • 1546; yconomie 1370; de économe, d apr. le gr. oikonomia I ♦ 1 ♦ Vx Art de bien administrer une maison, de gérer les biens d un particulier (économie privée, domestique), ou de l État (économie publique, politique).⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • Economie — Économie Pour les articles homonymes, voir économie (homonymie). Un marché traditionnel est un espace où les acheteurs et les vendeurs se rencontrent …   Wikipédia en Français

  • economie — ECONOMÍE, (2, 3) economii, s.f. 1. Ansamblul activităţilor umane desfăşurate în sfera producţiei, distribuţiei şi consumului bunurilor materiale şi serviciilor. ♦ Economie naţională = totalitatea activităţilor şi interdependenţelor economice la… …   Dicționar Român

  • économie — ÉCONOMIE. s. f. L ordre, la règle qu on apporte dans la conduite d un ménage, dans la dépense d une maison. Avoir de l économie. Entendre l économie. Vivre avec économie, avec une grande économie. Vivre d économie. Il a de l économie dans sa… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • économie — ÉCONOMIE: Toujours précédé de «ordre». Mène à la fortune. Citer l anecdote de Laffitte ramassant une épingle dans la cour du banquier Perrégaux …   Dictionnaire des idées reçues

  • Économie — Pour les articles homonymes, voir économie (homonymie). L’économie (du grec ancien οἰκονομία / oikonomía : « administration d un foyer », créé à partir d οἶκος / oîkos : « maison », dans le sens de… …   Wikipédia en Français

  • ÉCONOMIE — s. f. Ordre, règle qu on apporte dans la conduite d un ménage, dans la dépense d une maison, dans l administration d un bien. Entendre l économie. On voit régner chez lui une économie admirable. L économie domestique.   Il signifie plus… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Economie —          BLANQUI (Louis Auguste)     Bio express : Théoricien socialiste et révolutionnaire français (1805 1881)     «L économie politique est le code de l usure.»     Source : Critique sociale     Mot(s) clé(s) : Economie          CAVOUR… …   Dictionnaire des citations politiques

  • ÉCONOMIE — n. f. épargne dans la dépense. Avoir de l’économie. Vivre avec économie, avec une grande économie. Vivre d’économie. Une économie mal entendue. La plus stricte économie. Il n’y a pas de petites économies. Il s’emploie quelquefois au pluriel, et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ÉCONOMIE —     Ce mot ne signifie dans l acception ordinaire que la manière d administrer son bien; elle est commune à un père de famille et à un surintendant des finances d un royaume. Les différentes sortes de gouvernement, les tracasseries de famille et… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»