éponge


éponge
éponge 1.
(é-pon-j') s. f.
   Substance provenant d'un zoophyte marin, très légère et poreuse, qui absorbe tous les liquides dans lesquels on la plonge. Pêcheur d'éponges. Nettoyer avec une éponge. Ce drap boit l'eau comme une éponge.
   Familièrement. Boire comme une éponge, boire beaucoup.
   Ragotin fit tout à fait bien les honneurs de sa maison et but comme une éponge, SCARR. Rom. com. II, 15.
   Avoir une éponge dans le gosier, dans l'estomac, être grand buveur.
   Passer l'éponge, effacer avec l'éponge. Passer l'éponge sur un tableau.
   Fig. Passer l'éponge sur quelque faute, la pardonner, n'en plus parler.
   Sur les noires couleurs d'un si triste tableau Il faut passer l'éponge ou tirer le rideau, CORN. Rodog. II, 3.
   L'oubli, comme une éponge, a passé dessus, BOSSUET Égl. 1.
   L'éponge était passée [sur la conduite de Vendôme à Audenarde], l'oisiveté réelle de Mons en Puelle, ignorée, SAINT-SIMON 209, 67.
   Ces préceptes n'avaient qu'une bonté relative, ce qui est l'éponge de toutes les difficultés qu'on peut faire sur les lois de Moyse, MONTESQ. Esp. XIX, 21.
   Presser l'éponge, mettre à contribution ; extorquer de quelqu'un tout ce qu'il est possible d'en tirer.
   Cette veuve, je crois, ne serait point cruelle, Ce serait une éponge à presser au besoin, REGNARD le Joueur, I, 6.
   Terme de zoologie. Le zoophyte lui-même. Genre d'animaux invertébré des l'embranchement des rayonnés.
   Terme de chasse. Le talon de la bête.
   Terme d'hippiatrique. Tumeur molle qui se développe à la pointe du coude, chez les chevaux, et qui est causée par des contusions répétées d'un pied contre l'autre.
   Terme de botanique. Éponge d'églantier, protubérance des rosiers vulgairement nommée bédégar.
   Terme de chimie. Éponge ou mousse de platine, platine spongieux, provenant de la décomposition, par le feu, du chlorure de platine ammoniacal, et qui a la propriété d'enflammer un courant d'hydrogène.
   XVIe s.
   Il fera rendre gorge à ces esponges, et larrons des deniers publics, Sat. Mén. p. 177.
   L'on trempe un esponge femele (car telle est plus lisse et douce pour son egalité que l'esponge masle) en ladite decoction chaude, PARÉ XXV, 29.
   Par eslargir et par presser on voit l'esponge boire et plouvoir, GÉNIN Récréat. t. II, p. 246.
   Provenç. esponja, esponga ; espagn. esponja ; ital. spugna ; du latin spongia.
————————
éponge 2.
(é-pon-j') s. f.
   Terme de maréchalerie. L'extrémité de chaque branche du fer à cheval.
   Châssis bordant la table sur laquelle on coule le plomb en nappes.
   XIVe s.
   Les espondes du pied du jeune cerf plus tranchans que celui de la biche, Modus, f° VII, verso.
   Provenç. esponda, bord, extrémité ; catal. espona ; espagn. sponda ; du latin sponda, bord du lit. Esponde est devenu, par assimilation et altération, éponge.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
ÉPONGE. Ajoutez :
   Éponge liturgique, éponge dont, chez les Grecs, le diacre se sert pour purifier le disque ou la patène, et faire tomber dans le calice ce qui pouvait y être resté du pain sacré.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eponge — Éponge Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • épongé — épongé, ée (é pon jé, jée) part. passé. Absorbé avec l éponge. L eau épongée.    Nettoyé avec l éponge. Les carreaux bien épongés …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • éponge — 1. éponge [ epɔ̃ʒ ] n. f. • esponge XIIIe; lat. pop. °sponga, lat. class. spongia, d o. grecque I ♦ 1 ♦ Substance légère et poreuse provenant d un zoophyte marin (éponge, II) et que l on emploie à divers usages à cause de la propriété qu elle… …   Encyclopédie Universelle

  • ÉPONGE — s. f. Production marine qu on trouve adhérente aux rochers dans la mer, et dont la substance, légère, élastique et très poreuse, absorbe les liquides dans lesquels on la plonge. Grosse éponge. Éponge fine. Passer une éponge imbibée d eau, sur une …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉPONGE — n. f. Substance légère et élastique, provenant d’un zoophyte marin, qu’on trouve adhérente aux rochers dans la mer et dont la substance, grâce à sa porosité, absorbe les liquides dans lesquels on la plonge. Grosse éponge. éponge fine. L’humidité… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Éponge — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Éponge », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Éponge peut désigner : Les éponges de mer… …   Wikipédia en Français

  • éponge —    Femme. Épouse ou maîtresse qui vous éponge, en manœuvrant du cul, le trop plein de vos couilles.    Mettre une éponge    Moyen qui donne aux amants la liberté de se livrer à tous les transports et au feu du plaisir, sans crainte de faire des… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • éponge — n.f. Poumon : Avoir les éponges mitées, être atteint de tuberculose. / Ivrogne : C est une vieille éponge. / Nymphomane. / Passer l éponge, pardonner, oublier ses rancunes : J ai fini par passer l éponge …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • eponge — āpōōⁿzh noun ( s) Etymology: French éponge, literally, sponge, from Latin spongia sponge more at sponge : a soft fabric of wool, silk, rayon, or cotton loosely woven in a plain weave with one or two sets of nubby ply yarns for a rough uneven… …   Useful english dictionary

  • éponge — nf. ÉPONZHE (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard