brasser


brasser
brasser 1.
(bra-sé) v. a.
   Opérer les mélanges nécessaires pour la fabrication de la bière. Brasser de la bière.
   Remuer, agiter ensemble. Brasser de l'or et de l'argent fondus dans le creuset. Brasser la paillasse d'un lit.
   Disant ceci, toujours son lit elle brassait, RÉGNIER Sat. XI.
   Fig. et en mauvaise part, tramer, pratiquer secrètement. Brasser une trahison, une perfidie.
   L'empereur ne savait rien de ce qu'on brassait contre sa famille, PERROT D'ABL. Tacite, 255.
   Méchante femme ! À ton mari tu brassais un tel tour, LA FONT. Coc..
   Sans qu'il se doute.... De ce qu'amour en dehors vous lui brasse, LA FONT. Cuv..
   J'étais venu afin de brasser mort à ce mage [Smerdis], P. L. COUR. II, 185.
   Se brasser, v. réfl. Être brassé, tramé.
   Il se brassait une conspiration conçue à Vienne, tramée à Rome, et prête d'éclater à Naples, SAINT-SIMON 107, 136.
   Terme de pêche. Agiter et troubler l'eau avec des bouloirs pour faire donner le poisson dans les filets.
   XIIe s.
   Mais ore oiez que il li brace, Qu'il engigne, qu'il li porchace Sa mort e sa destruction, BENOÎT II, 691.
   XIIIe s.
   Nus ne puet ne ne doit vendre cervoise ailleurs que en l'ostel où en [on] la brasse, Liv. des mét. 30.
   Tant a bracié la serve et tant s'en est peinée...., Berte, XVI.
   Qui a fait à ma fille brassier si fait chaudel ?, ib. LXXXV.
   Nous savons bien que li quens Renaus a brasset ceste boulie, pour le descort dou conte de saint Pol, Chr. de Rains, 145.
   Chantecler, n'en sui pas en dot, Avez ceste traïson tote, Ce m'est vis, quise et porchaciée ; Mainte mauvestié as braciée, Ren. 29932.
   Toutevoies [il] tornoie et brace Por issir, mès riens ne li vaut, ib. 5088.
   Dames lor braceront tel poivre, Si pueent en lor laz cheoir, Qu'il lor en devra mescheoir, la Rose, 10934.
   J'ai par moi-meïsme brassé Mesaise que tousjours aurai, Bl. et Jeh. 1044.
   Jherusalem, ahi ! ahi ! Com t'a blecié et esbahi Vaine gloire, qui toz maus brasse, RUTEB. 104.
   XIVe s.
   Et il dit que par vous en fu li fais brassés, Baud. de Seb. VI, 700.
   XVe s.
   [Jean Lyon] veoit bien que Gisebrest Mahieu avoit en ce voyage brassé aucune chose contre lui, FROISS. II, II, 53.
   XVIe s.
   De mal brasser vient l'amere boisson, J. MAROT V, 309.
   Adverti d'une conjuration que luy brassoit Cinna, MONT. I, 128.
   D'aultres rendent la gorge à veoir brasser un lict de plume, MONT. I, 184.
   Ainsi comme Menestheus brassoit ceste menée, la guerre survint là dessus, AMYOT Thés. 41.
   Perseus, voyant qu'Aemylius ne se remuoit point du lieu où il estoit, ne se doubtoit point aussi de la venue qu'on luy brassoit, AMYOT P. Aem. 36.
   Brassant et versant de l'eau de puits d'un verre en autre, PARÉ XX, 23.
   Wallon, bréser ; bas-lat. brassare, braciare, brachare, brasiare, braxare, brassicare, bratsare ; anc. espagn. brasar ; allem. brauen ; angl. to brew. On regarde ordinairement brasser comme venant de bras, et comme signifiant remuer avec les bras ; mais quand on prend en considération brasium, braseum, bracium, brace, qui signifient orge trempée dans l'eau, le wallon brâ, ancien wallon braz, le namurois brai, blé préparé pour faire de la bière ou du genièvre, le wallon brahî, torréfier le blé germé pour en faire du brâ ; le rouchi grain bragé, braisé, brésé ; on reconnaît que brace, mot qui se trouve dans les auteurs latins et qu'ils donnent pour gaulois, est l'origine de brasser. Ce mot existe en effet dans le celtique : kymri, brag ; gaél. bracha, braich, grain fermenté ; bas-breton, bragez, <
————————
brasser 2.
(bra-cé) v. n.
Terme de marine. Mouvoir les bras d'une vergue pour changer la direction de la voile qu'elle porte. On dit aussi brasseïer, brasseyer. Brasser au vent, manoeuvrer les vergues du côté d'où vient le vent. Brasser sous le vent, du côté opposé au vent.
   Faire la manoeuvre des cordages pour tendre ou détendre les branles.
   Bras.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brasser — BRASSER. v. a. Remuer avec les bras, à force de bras plusieurs choses, pour faire qu elles s incorporent ensemble. Il faut bien brasser tout cela. Brasser de l or et de l argent fondu dans le creuset. f♛/b] On dit, Brasser de la bière, du cidre,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Brasser — ist der Familienname folgender Personen: Franz Brasser (Wirkungszeitraum um 1590), Rechenmeister in der Hansestadt Lübeck Martin Brasser (* 1961), Philosoph Ulrich Brasser (1952–2010), Politiker der Schweizer Demokraten aus Zürich Diese Seite ist …   Deutsch Wikipedia

  • brasser — BRASSER. v. act. Faire de la biere. Brasser de la biere; ou absolument, Brasser. Il signifie fig. Pratiquer, tramer, negotier secrettement. Il y avoit long temps qu ils brassoient cette conspiration. brasser une trahison. il se brasse quelque… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • brasser — Brasser, A {{t=g}}brassô,{{/t}} Bullio, Ebullio, Efferueo. Hinc forte, Brasser de la biere, et Brasseur, Brasserie, Brassin. Brasser et machiner à aucun quelque mal, Machinari alicui perniciem, Intentare alicui ruinam. Qui a brassé tout l affaire …   Thresor de la langue françoyse

  • brasser — 1. brasser [ brase ] v. tr. <conjug. : 1> • bracier « mélanger; remuer » XIIe; dès l orig., crois. d un v. dér. du lat. pop. °braciare, de braces, a. fr. brais « malt », et d un v. dér. de bras; sens combinés au fig. 1 ♦ Brasser la bière :… …   Encyclopédie Universelle

  • BRASSER — v. a. Remuer avec les bras, à force de bras, plusieurs matières ayant quelque fluidité, pour qu elles s incorporent ensemble. Il faut bien brasser tout cela. Brasser de l or et de l argent fondu dans le creuset.   Brasser de la bière, du cidre,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • brasser — vt. , remuer ; indisposer, bouleverser : BRASSÂ (Albanais.001, Annecy.003, Ansigny.093, Arvillard, Montendry, Moûtiers), BRAFÂ (001,003, Moye.094, Saxel, Thônes), brassî (001,093), brafî (001,003,094), brachî (Cordon.083), brashâ, brarhhâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • BRASSER — v. tr. Fabriquer de la bière en remuant le malt. Par extension, Brasser le cidre, Remuer des pommes à demi écrasées dans une certaine quantité d’eau. Il signifie aussi, figurément et familièrement, Traiter, négocier hâtivement, et il ne se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Brasser — En vocabulaire maritime, brasser se dit de l action d orienter la voilure d un navire, par exemple en tirant sur les écoutes ou les amures et en relâchant l autre côté. Cette opération nécessitait beaucoup de personnel (et donc de bras) pour… …   Wikipédia en Français

  • brasser — ● vt. ►COMM Interconnecter des lignes, le brassage pouvant être réalisé par un brasseur …   Dictionnaire d'informatique francophone


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.