béqueter


béqueter
becqueter ou béqueter
(bè-ke-té. La syllabe que prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : becquète, becquèterai)
   V. a. Frapper avec le bec.
   Figurez-vous un passereau qui becquèterait le bout des plumes d'un vautour, VOLT. Amabed, 5.
   Des bonnes soeurs égayant les travaux, Il béquetait et guimpes et bandeaux, GRESSET Vert-vert, ch. I.
   Se becqueter, v. réfl. Se battre, se caresser avec le bec.
   XIIIe s.
   Il me venoient pooillier Et entre les jambes bechier, Ren. 13024.
   XIVe s.
   Je vi que de ses ailes [d'un aigle] tous acouvers j'estoie, Et me voloit beschier es yeux dont je veoie, Guesclin. 17711.
   XVe s.
   Cil bel oiseau, quand il se vit si au dessus de plumage, et que tous oiseaux l'honoroient, il se commença à enorgueillir, et ne fit compte de ceux qui fait l'avoient, mais les bequoit et poignoit et contrarioit, FROISS. II, III, 27.
   XVIe s.
   Tous les autres oiseaux le viennent becqueter et courir sus à toute reste, PARÉ Mumie et licorne. Dédic..
   Wallon, bèchi ; provenç. bechar ; ital. beccare. Becqueter est un diminutif de l'ancien français bequer ou bechier, conservé dans la fauconnerie.
————————
v. a.
Voy. becqueter.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bequeter — Bequeter. v. a. Donner des coups de bec. Les oiseaux ont bequeté ces fruits là. le vautour ne cesse de bequeter le coeur de Promethée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • béqueter — 1. becqueter [ bɛkte ] v. tr. <conjug. : 4> VAR. béqueter • 1451; « critiquer » 1223; de bec ♦ Piquer (qqch.) avec son bec pour se nourrir. ⇒ picorer. « Un pivert becquetait un tronc » (Pourrat). ● becqueter ou béqueter verbe transitif (de… …   Encyclopédie Universelle

  • BÉQUETER — v. a. Voyez BECQUETER …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • becqueter — 1. becqueter [ bɛkte ] v. tr. <conjug. : 4> VAR. béqueter • 1451; « critiquer » 1223; de bec ♦ Piquer (qqch.) avec son bec pour se nourrir. ⇒ picorer. « Un pivert becquetait un tronc » (Pourrat). becqueter becter [ bɛkte ] <conjug. :… …   Encyclopédie Universelle

  • becter — [ bɛkte ] <conjug. : 1> ou becqueter [ bekte ] <conjug. : 4> v. tr. • 1918, 1707; de bec ♦ Fam. Manger (REM. v. défectif employé surtout à l inf. et au p. p.). ⇒ bouffer. Il n y a rien à becter ici ? Ils ont tout becté. « Je becte, je …   Encyclopédie Universelle

  • BECQUETER — ou BÉQUETER. v. a. Donner des coups de bec. Les oiseaux ont becqueté ces fruits.   Il s emploie aussi avec le pronom personnel, et signifie, Se battre à coups de bec, comme font les coqs ; ou Se caresser avec le bec, comme font les pigeons. Deux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • becquée — [ beke ] n. f. VAR. béquée • 1543, 1798; de bec ♦ Ce qu un oiseau prend dans son bec pour se nourrir ou nourrir ses petits. Donner la becquée. Par ext. Donner la becquée à un nourrisson, à un malade, le nourrir bouchée par bouchée. ⊗ HOM. Béké. ● …   Encyclopédie Universelle

  • boustifaille — [ bustifaj ] n. f. • 1821 « bombance »; p. ê. de bouffer ♦ Pop. Nourriture, repas. ⇒ 2. bouffe. Un congélateur plein de boustifaille. ● boustifaille nom féminin (mot dialectal, de bouffer) Populaire. Nourriture …   Encyclopédie Universelle

  • clope — [ klɔp ] n. m. et f. • 1902; ciclope 1899; o. i., p. ê. de ci(garette) par substit. d élément ♦ Fam. 1 ♦ N. m. Mégot de cigare, de cigarette. Ramasser un clope. Loc. Des clopes ! rien du tout (cf. Des clopinettes !). 2 ♦ N. f. Cigarette. Acheter… …   Encyclopédie Universelle

  • lance-pierre — [ lɑ̃spjɛr ] n. m. • 1894; de 1. lancer et pierre ♦ Instrument composé d un support à deux branches, en forme d U ou de triangle, muni de deux élastiques reliés par une pochette de cuir où l on place les pierres à lancer. ⇒ 2. fronde. « Il… …   Encyclopédie Universelle