cancan


cancan
cancan 1.
(kan-kan) s. m.
   Bruit, scandale fait mal à propos. Il fit un grand cancan de peu de chose. En ce sens on écrit aussi quanquan.
   Oui j'irais imiter ces faiseurs de cancans, Cercle des femmes, dans LEROUX, Dict. comique.
   La reine au contraire tint bon, Et repartit toujours que non, Lui dit [au président Molé] que ce qu'elle a fait faire, Elle l'a jugé nécessaire, Et qu'il faisait un grand cancan D'un bruit qui n'était pas si grand, SAINT-JULIEN Le courrier burlesque envoyé à Mgr le prince de Condé dans sa prison, Paris, 1650.
   Bavardages, malins propos. Cette nouvelle n'est pas sûre, c'est un simple cancan. Il est en butte aux cancans d'une petite ville.
   Sorte de danse inconvenante des bals publics avec des sauts exagérés et des gestes impudents, moqueurs et de mauvais ton.
   Mot très familier et même de mauvais ton dans le dernier sens.
   XVIe s.
   Trois ou quatre cents avocats du palais de Paris s'en allerent au greffe de la cour y remettre leurs chaperons et protester de cesser leur caquet ; de quoi les baguenaudiers et pedants firent de grands cancans, ainsi que si le royaulme eust du perir pour estre repurgé de ces chicaneurs, SULLY Mém. t. IV, p. 178, éd. de 1763.
   Quanquam, quoique, à cause de la querelle qu'excita dans les écoles du moyen âge la prononciation de ce mot, les uns disant kan-kan, à l'ancienne mode, les autres kouan-koua-m', à la nouvelle mode, qui est restée la nôtre. C'est là l'étymologie traditionnelle ; cependant il y a dans l'ancien français caquehan, assemblée tumultueuse, tapage, querelle :
   XIVe s.
   Les dits habitans se pourront assembler pour eux conseiller et taillier, sans qu'il puisse estre dit caquehan, DU CANGE caquus..
   Comme les habitans de la ville d'Arras fussent alez par maniere d'assemblée, monopole et caquehan, DU CANGE ib..
   XVe s.
   Se nul est trouvé qui face quaquehan ne harelle, DU CANGE ib..
On trouve aussi taquehan dans le même sens :
   XIVe s.
   Pour eschiver touz perilz, conspirations et taquehanz, DU CANGE tanqhuanum..
   Par maniere de tacaan et venans contre leurs sermens et contre l'utilité publique, DU CANGE ib..
Le mot caquehan ou taquehan, qui paraît spécial aux provinces du nord, est moins voisin, par la forme, de cancan que l'ancienne étymologie quamquam.
————————
cancan 2.
(entrée créée par le supplément)
(kan-kan) s. m.
Nom que les enfants et les gens du peuple donnent aux fruits du sycomore formés de deux samares soudées par la base, qui tournoient longtemps en l'air avant de tomber.

Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré. . 1872-1877.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cancán — Adaptación gráfica de la voz francesa cancan, que designa una danza frívola y muy movida, típica de coristas: «Levantaban al unísono una pierna, agitando sus traseros y enaguas en un frenético cancán» (Donoso Elefantes [Chile 1995]); también… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • cancan (1) — {{hw}}{{cancan (1)}{{/hw}}s. m. inv. Vivace danza francese da caffè concerto in auge nella seconda metà dell Ottocento. ETIMOLOGIA: voce franc., dalla ripetizione di can(ard) ‘anatra’. cancan (2) {{hw}}{{cancan (2)}{{/hw}}s. m. Chiasso,… …   Enciclopedia di italiano

  • cancan — /kan kan/ s.m. [dal fr. cancan, der. del lat. quamquam quantunque ]. 1. (teatr.) [ballo sfrenato creato nei locali notturni francesi di fine Ottocento]. 2. (fig.) [grande confusione] ▶◀ bailamme, baraonda, (pop.) bordello, (roman.) caciara,… …   Enciclopedia Italiana

  • Cancan —    Comédie musicale de Walter Lang, d après une opérette d Abe Burrows, avec Frank Sinatra, Shirley MacLaine, Maurice Chevalier, Louis Jourdan.   Pays: États Unis   Date de sortie: 1960   Technique: couleurs   Durée: 2 h 11    Résumé    À Paris,… …   Dictionnaire mondial des Films

  • cancán — sustantivo masculino 1. Uso/registro: restringido. Enagua con muchos volantes almidonados que sirve para mantener ahuecada la falda de vuelo: Con muchos vestidos de novia hay que llevar cancán. 2. Baile francés del siglo XIX de ritmo muy vivo,… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Cancan — Can can, n. [F.] A rollicking French dance, accompanied by indecorous or extravagant postures and gestures. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Cancan — (fr., spr. Kangkang), 1) Lärmen, Entengeschnatter; 2) (Chahut), neufranzösischer Tanz, dem Contretanz ähnlich, in den Tanzlocalen der niedrigsten Klassen getanzt u. wegen seiner unzüchtigen Stellungen verrufen, deshalb von der Polizei oft… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cancan — (spr. kangkang, auch Chahut), aus Algier stammender franz. Tanz, dem Kontertanz ähnlich, aber mit allerlei mutwilligen, ins Unanständige und Unzüchtige ausartenden Abweichungen in Touren, Gebärden und Stellungen. Cancaneur (spr. nör),… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cancan — (frz., spr. kangkang, »Geschwätz«), in Frankreich kontertanzartiger, wenig anständiger Tanz …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Cancan — oder Chahut (frz. Cangcang, Schahüh), neufranz. unzüchtiger Tanz; sein Verbot 1822 ward von den Revolutionären als Beschränkung der persönlichen Freiheit ausgebeutet; H. Heine fand ihn unverfänglich …   Herders Conversations-Lexikon